Le PM devant le CNT : Ce qui attend « probablement » Choguel K. Maïga !

Le PM devant le CNT : Ce qui attend « probablement » Choguel K. Maïga !

Fervent pourfendeur du CNT qu’il avait qualifié d’illégitime au point de demander sa dissolution, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga sera devant les membres de l’organe législatif de la Transition, ce jour vendredi 30 juillet 2021, pour présenter son Plan d’Action Gouvernementale. L’ironie de l’histoire.

En principe, c’est ce vendredi soir que le Premier ministre Choguel Maïga présentera son Plan d’Action Gouvernementale devant le Conseil National de la Transition, réuni en session extraordinaire, conformément à l’article 15 de la charte de la Transition. L’ex président du comité stratégique du M5-RFP aura à défendre donc son programme d’action du gouvernement devant les conseillers nationaux jouant le rôle des députés après la dissolution de l’Assemblée nationale en aout 2020. C’est ce qui fait dire à certains observateurs de la scène politique que la tâche ne sera pas facile pour le locateur de la primature d’obtenir l’adhésion de tous à son projet. Surtout quand on sait qu’il a été jusqu’à sa nomination à la primature celui qui qualifiait le CNT d’illégal et d’illégitime, sans parvenir à obtenir sa dissolution.

Dès lors, une sorte de guerre de tranchée s’ouvre entre lui et les anciens du M5-RFP devenus proches collaborateurs du président du CNT.

Pour lui rendre la monnaie de sa pièce, certaines voix se sont levées pour protester contre sa nomination. Le jeune Nouhoum Sarr a alerté sur le danger que représente un chef de parti politique comme patron de la primature en cette période de crise politique et institutionnelle. Quelque jour après, le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim, est monté au créneau, demandant la démission de Choguel. Autant dire que ce qui attend le président du parti MPR s’annonce probablement houleux.

D’autres à l’instar du doyen Tiegoum Boubèye Maïga pensent que le PM aura la tâche difficile et c’est fort possible  qu’il aura la réponse de la bergère. Pour Tiegoum qui intervenait sur le plateau du débat du dimanche d’Africable, la semaine dernière,  Choguel pourrait aussi trouver la bonne méthode à arrondir les angles en rencontrant les potentiels obstacles à son PAG pendant la nuit, la poche remplie d’argent.

Conçu autour de 4 axes suivants les missions assignées à la Transition à savoir le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, l’adoption des réformes politiques et institutionnelles, l’organisation des élections générales et enfin la Promotion de la bonne gouvernance et l’adoption d’un pacte de stabilité sociale, le Plan d’Action du gouvernement est fortement attendu par la classe politique qui exige du chef du gouvernement la publication du chronogramme des prochaines élections dans le respect strict des 18 mois impartis à la Transition.

Soupçonné par certains de vouloir proroger le délai de la transition, le PM Choguel Maïga est d’office dans le viseur de la classe politique et de certains membres du CNT qui n’ont pas du tout gommer son arrivée à la primature. Son Plan d’action qui traduit sa vision du Mali nouveau est sans nul doute son baptême de feu devant le CNT.

Ousmane Morba

Source: L’Observatoire

L’Express Du Mali