Tag archives : Politique

Mali : implosion de l’opposition à quelques jours du 2ème tour de la présidentielle ?

Les candidats arrivés 3ème (Aliou Diallo) et 4ème (Cheick Modibo Diarra) au 1er tour de la présidentielle ont refusé de donner des consignes de vote pour le second tour. Ces choix marquent l’implosion de l’opposition et favorisent le président IBK. Lequel obtient aussi le ralliement des candidats Modibo Koné, Djeneba Ndiaye, Housseini Amion Guindo, Harouna Sangare et Mamadou Oumar Sidibe.  ...

Lire la suite...

Présidentielle au Mali: pas de consignes de vote des candidats arrivés 3e et 4e au premier tour

« Ni +IBK+, ni +Soumi+ »: les candidats arrivés aux 3e et 4e places du premier tour de la présidentielle au Mali ont refusé jeudi de donner des consignes de vote pour le second, une mauvaise nouvelle pour le candidat de l’opposition Soumaïla Cissé, largement distancé par le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta. L’homme d’affaires Aliou Diallo, crédité de 8,03% ...

Lire la suite...

Résultats définitifs du 1ER tour de la présidentielle : La majorité et l’opposition de nouveau divisées

La Cour constitutionnelle a proclamé le 8 août, les résultats définitifs du 1er tour de l’élection du président de la République du 29 juillet 2018. Dans le camp du président sortant, c’est la joie après la confirmation en tête du scrutin. Sans surprise, l’opposition rejette en bloc les résultats et jure d’agir dans les prochains jours.  Le face-à-face Ibrahim Boubacar ...

Lire la suite...

Presidentielle 2018: Adresse de fin de campagne. Le Candidat Aliou Diallo ne donne pas de consigne de vote au second tour.

Salam Aleykoum, Mesdames et Messieurs les membres de ma direction de campagne, Chers camarades de l’ADP-Maliba, Mesdames et Messieurs les Présidents de Partis politiques et Responsables associatifs membres de la Plateforme ERE DU MALI, Chers membres de la famille du Chérif de Nioro du Sahel, Mes très chers compatriotes, C’est avec le cœur plein d’émotion que je m’adresse à vous ...

Lire la suite...

Mali: l’opposition continue de dénoncer le scrutin du premier tour

Le Front républicain, qui regroupe 18 candidats à la présidentielle ou leurs représentants, ne démord pas : le scrutin présidentiel du premier tour est « un coup d’Etat électoral ». Ils étaient regroupés mardi 7 août à Bamako avec quelques milliers de leurs partisans. Dans la principale salle du palais de la Culture de Bamako, toutes les 3 000 places sont ...

Lire la suite...

Pour le second tour de la présidentielle, le ministre la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale prône le dialogue, la tolérance et la paix

Après l’arrêt de la Cour constitutionnelle, le Ministère de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale invite tous les acteurs du processus électoral à redoubler du sens de dialogue…   COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA RECONCILIATION NATIONALE ET DE LA COHESION SOCIALE  Le Mali vient de vivre le 1er tour de l’électionprésidentielle, scrutin du 29 Juillet 2018, qui a vu ...

Lire la suite...

Second tour de la présidentielle – Le jeu des alliances

Après le 1er tour du scrutin présidentiel, le jeu des négociations a commencé du côté des candidats malheureux. Les regards sont tournés vers les faiseurs de roi qui occupent la troisième et la quatrième place. D’après plusieurs analystes, l’homme d’affaires Aliou Diallo arrivé 3e lors du 1er tour de la présidentielle malienne devrait se joindre à Soumaila Cissé pour faire ...

Lire la suite...

Probable Réélection de IBK: le chérif de Nioro prend acte se déclare opposant

Ça y est : de toute évidence, Ibrahim Boubacar Kéita, le président sortant, semble bien parti pour se succéder à lui-même. Du moins si l’on s’en tient au prêche de ce vendredi 3 août du Chérif de Nioro, qui avait apporté un soutien sans équivoque à Aliou Boubacar Diallo. Deux enseignements sont à tirer de cette intervention remarquée du Chérif, ...

Lire la suite...

Processus électoral : La tête du ministre AG Erlaf mise à prix

Dix-huit candidats à l’élection présidentielle conditionnent leur participation au reste du processus par la satisfaction des irrégularités constatées lors du scrutin et des recommandations formulées par les observateurs de l’Union Européenne. Dans une déclaration commune rendue publique hier au cours d’une conférence de presse, ils exigent la démission du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf. ...

Lire la suite...

Responsive WordPress Theme Freetheme wordpress magazine responsive freetheme wordpress news responsive freeWORDPRESS PLUGIN PREMIUM FREEDownload theme free