Présidentielle-2018 : Top départ du marathon d’Aliou Boubacar Diallo pour Koulouba

En plus du soutien du chérif de Nioro, l’Alliance démocratique pour la paix (ADP/Maliba) a désigné son président d’honneur Aliou Boubacar Diallo lors de sa 1re conférence comme son candidat à la présidentielle de 2018. Les militants et sympathisants le considèrent déjà comme le futur occupant de Koulouba.

Tenue dans la ville de Nioro les 10 et 11 mars 2018, la 1re conférence nationale de l’ADP/Maliba a investi l’entrepreneur Aliou Boubacar Diallo comme candidat de ce parti à l’élection présidentielle de 2018.

Une course de marathon est désormais engagée pour les militants et sympathisants du parti qui veulent le porter à la tête du pays. L’homme bénéficie et compte sur la bénédiction du chérif de Nioro qui pèsera de son poids dans la balance et constituera un soutien politique conséquent.

La désignation du PDG de Wassoul’Or a été fait devant un public des grands jours. Outre la présence remarquable de la famille du Chérif, plus de 5000 délégués des onze régions du Mali et de la diaspora ont effectué le déplacement.

Ils ont évoqué la situation politique et sécuritaire du pays, la perspective de l’élection présidentielle de juillet 2018 ainsi que la vie du parti. Cette conférence nationale a enregistré également la présence du chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, Moussa Mara, président du Yéléma, Jeamille Bittar, président du MC-ATT, Dr. Hamadoun Touré, Jean-Marie Sangaré et Mamadou Djigué.

Le président de l’ADP/Maliba, l’honorable Amadou Thiam, a mis l’accent sur deux faits exceptionnels du parti. Il s’agit tout d’abord pour lui du 1er parti au Mali dont le président fondateur a cédé sa place à un autre cadre du parti.

Secundo, l’ADP/Maliba, selon lui, a occupé des meilleurs postes au sein de l’actuelle mouvance présidentielle avant de basculer dans l’opposition pour divergences d’idées et la mauvaise gouvernance avec la majorité renonçant à tous ces avantages au sein de cette mouvance.

Créée seulement en 2013, l’ADP/Maliba a connu une ascension fulgurante jamais enregistrée sur l’échiquier politique du Mali. Forte de ses 9 députés et plus de 400 élus conseillers, son candidat se placera à présent en position de principal challenger du président sortant, IBK.

Le désormais protégé du Chérif de Nioro du sahel, Aliou Boubacar Diallo, pourra aussi compter sur le soutien sans équivoque du cercle de Nioro du Sahel ainsi qu’une multitude d’organisations, parmi lesquelles le Mouvement Ko-Koura, qui regroupe une centaine d’associations et de militants venus de différents partis politiques.

Nous y reviendrons.

Zoumana Coulibaly, envoyé spécial à Nioro

Source: L’Indicateur du Renouveau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :