Pour la paix et la cohésion sociale au Mali : « Nous allons renforcer les efforts de proximité », dixit le Ministre Lassine BOUARE

Recevant les vœux de nouvel an 2020 de ses collaborateurs, le Ministre de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation, M. Lassine BOUARE, est revenu sur les prochaines priorités de son département, allant dans le sens du renforcement des efforts de proximité pour mieux asseoir la paix, la cohésion sociale et la mise en place des mécanismes de suivi au niveau local.

Jeudi 02 janvier 2020, dans l’après-midi, l’ensemble du personnel du ministère de la cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation se retrouve dans la salle de conférence du département. Objectif : présentation des vœux de nouvel an, au Ministre Lassine Bouaré.

Le porte-parole du département, le doyen, M. Bassidiki Coulibaly, au nom de l’ensemble du personnel, a adressé au Ministre, à sa famille et à ses proches, les meilleurs vœux de bonne santé, de longévité, de prospérité et de bonheur, au seuil de la nouvelle année 2020.

Survolant sur les activités phares réalisées, au titre de l’année 2019, à l’actif du Ministre Lassine Bouaré, le porte-parole Bassidiki Coulibaly a évoqué, entre autres, la nouvelle impulsion qu’a connue la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation ; la création du cadre de dialogue à travers les sous-comités du CSA ; les rencontres avec les acteurs soucieux de la bonne mise en œuvre de l’Accord pour la paix ; l’organisation de nombreuses rencontres de promotion du dialogue local et régional sur l’ensemble du territoire ; l’organisation des audiences publiques par la CVJR et le désarmement de 1500 combattants dans le centre pour gagner la paix et réduire la violence communautaire.

« La construction de la cohésion sociale, de la réconciliation est un processus », rappelle le doyen, réaffirmant au Ministre Bouaré la disponibilité et l’engagement à ses côtés de l’ensemble du personnel pour remporter d’autres succès plus importants pour le Mali.

Attentif tout au long de l’intervention, prenant des notes souvent, le Ministre a, à son tour, revenu sur ce qui a été fait, des actions à venir et formulé ses vœux de nouvel an à ses collaborateurs. Mais, d’abord, il a précisé ceci : « Je ne doute pas de vos vœux qui sont sincères, très sincères ».

La priorité                     

Revenant sur le bilan dressé par son interlocuteur, le Ministre dira que le mérite de celui-ci revient à l’ensemble du personnel : « Nous n’avons pas été les plus mauvais dans l’administration si on fait le rapport entre la qualité et le prix, vu le budget, moins de trois milliards, alloué au département ».

Sur le plan de l’Accord, le Ministre reconnait, certes, des avancées notoires mais estime qu’en 2020 des efforts de proximité vont être initiés et renforcés. En plus des initiatives pilotées par la Mission d’appui à la réconciliation nationale(MARN), les Equipes régionales d’appui à la réconciliation(ERAR) et les leaders communautaires.

Pour le Ministre, durant 2020, la priorité de son département ne changera pas, mais la façon de faire. Aussi, il y aura la mise en œuvre des questions de développement, le retour des réfugiés, l’élaboration d’un document de politique de la CVJR, la mise en place d’un comité de suivi au niveau local.

Sur le plan travail, durant l’année qui s’achève, le Ministre a affirmé ceci : «Tout ce qui a été fait, c’est vous, tout ce qui n’a pas été fait relève de mon incompétence ».

Présentant, enfin, ses vœux de nouvel an à l’ensemble de ses collaborateurs, le Ministre Bouaré leur a souhaité la bonne santé, la longévité, la paix dans leurs foyers, la paix et la cohésion sociale au Mali, annonçant la distinction par des lettres de reconnaissances celles ou ceux qui se font remarquer dans leur tâche quotidienne.

Ousmane MORBA

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :