Compte unique du Trésor : Les banques commerciales s’engagent pour sa mise œuvre

La centralisation des liquidités publiques, permettra à l’Etat de faire face à ses engagements à tout instant pour la mise en œuvre des politiques de développement

Le processus de centralisation des fonds publics au niveau d’un compte du Trésor public prend forme. En effet, les banques commerciales de la place se sont engagées à virer, deux fois par semaine, sur le compte du Trésor public logé à la Banque centrale pour le Mali, les ressources déposées à leur niveau par les administrations publiques nationales.

Une convention bipartite a été signée, hier, à cet effet entre les premiers responsables de ces établissements financiers (ou leurs représentants) et l’Etat du Mali, représenté par le directeur national du Trésor et de la comptabilité publique, Sidi Almoctar Oumar.

Présidant la cérémonie du séminaire national sur la gestion de la trésorerie et le Compte unique du Trésor (débuté le 12 mars), le ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué a, au nom de son collègue de l’Economie et des Finances, salué cet esprit de collaboration. «C’est une étape majeure qui vient d’être franchie sur le chemin où nous nous sommes engagés, depuis plusieurs années, avec l’appui de nos partenaires et avec la mobilisation de tous les services», s’est félicité Sambou Wagué.

Car, selon lui, «la mise en œuvre du Compte unique du Trésor (CUT), en contribuant à la centralisation des liquidités publiques, permettra à l’Etat de faire face à ses engagements à tout instant, et ce, afin que les politiques publiques puissent se déployer pour améliorer le sort de nos concitoyens et contribuer à un développement pérenne et inclusif de notre économie».

Revenant sur les enjeux pour notre pays des différents thèmes abordés lors du séminaire de trois jours, l’ancien ministre du Budget a rappelé que la modernisation et l’interconnexion des systèmes d’information sont nécessaires pour disposer de données fiables, exhaustives et à jour. Cette modernisation est indispensable surtout dans un environnement économique ouvert et compétitif.

Les débats en plénière, les travaux de groupes et les échanges ont, selon le ministre Wagué, doté le ministère en charge des Finances d’une feuille de route opérationnelle, «à travers les termes de référence des prochaines étapes d’enrichissement de notre système d’information, l’Application intégrée de comptabilités de l’Etat (AICE2)». «Le but étant, a précisé M. Wagué, de permettre à la Direction nationale du trésor et de la comptabilité publique (DNTCP) de se munir d’outils performants et modernes pour la gestion de la trésorerie».

Aussi, les échanges ont-ils permis aux participants, venus de divers horizons, de dresser un état des lieux de la mise œuvre du Compte unique du Trésor et de se familiariser avec les différents segments de la gestion de la trésorerie de l’Etat.

Ces différents résultats obtenus seront soutenus par l’exécutif national, selon le ministre de l’Energie et de l’Eau.
Pour sa part, «le gouvernement ne ménagera aucun effort pour appuyer les efforts de modernisation de la gestion des finances publiques, notamment le volet budgétaire et comptable avec l’avènement de la nouvelle version de AICE2», a promis M. Wagué.

Cheick M. TRAORé

Source: Essor

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :