Programme d’Appui au fonctionnement de l’Etat civil et mise en place d’un système d’information sécurisé au Mali : Les acquis et les leçons apprises du PAECSIS présentés

Programme d’Appui au fonctionnement de l’Etat civil et mise en place d’un système d’information sécurisé au Mali : Les acquis et les leçons apprises du PAECSIS présentés

Monsieur Abdoulaye Alkady, Directeur général  de la DNEC, a présidé le mardi, 29 Décembre 2022, à Azalai Hôtel Salam, l’atelier de clôture  du PAECSIS en présence du représentant de l’Union Européenne, du Gouverneur du District de Bamako, des Maires des Communes 3 (Commune hôte) et de Kati,  des personnalités politiques, des diplomates accrédités dans notre pays et d’un public venu très nombreux.

Le principal objectif de l’atelier  est de présenter les acquis et les leçons apprises du  PAECSIS durant ses cinq années de mise en œuvre du programme.

Pour mémoire, le programme « d’appui  au fonctionnement de l’Etat civil et à la mise en place d’un système d’information sécurisé au Mali » démarré en décembre 2017 conclura la mise en œuvre de ses activité le 30 novembre 2022 pour Enabel, et le 15 décembre 2022 pour Civipol, a pour objectif général  de contribuer  à l’universalité des faits d’état civil par la mise en place d’un système d’information et de gestion sécurisé à même d’être exploité par les administrations utilisatrices.

La cérémonie de clôture a démarré par le discours de bienvenue du Maire de la Commune 3, qui a remercié la Direction générale de la DNEC pour avoir choisi sa commune pour habiter cet important évènement. Il a été suivi par celui du Représentant de l’Union européenne qui a surtout mis l’accent sur les principaux résultats obtenus par le programme après 5 ans d’activité. Il a déclaré que le PAECSIS a globalement accompagné , entre autres, la mise à niveau du cadre juridique, la cartographie de l’Etat civil ;  le schéma directeur d’informatisation de l’Etat civil, les audiences et les opérations de rattrapage, l’informatisation de la DNEC, du Centre de traitement des données d’Etat civil et des cellules techniques d’accueil des citoyens, la stratégie, le plan de formation, les modules et la formation des formateurs de l’Etats civil, les outils de communications, la sensibilisation du grand public, la réhabilitation et l’équipement de centres d’Etat civil. Il a ajouté que certaines activités continuent leurs cours et permettront, d’ici la fin du mois de décembre 2022, à 140.000 personnes de bénéficier d’un jugement supplétif à 5.000.000 d’actes d’état civil d’être numérisés, indexés et archivés. Il a, enfin, remercié le personnel de MATD et, en particulier de la DNEC, les équipes d’Enabel et de Civipol ainsi que toutes les parties prenantes au projet qui ont accompagné et soutenu ses nombreuses activités.

Quant au Directeur général de la DNEC, Dr Abdoulaye, il a indiqué que cet atelier est l’occasion de faire le point non seulement sur les résultats obtenus par le PAECSIS durant ces cinq (5) années de mise en œuvre, mais également sur les leçons apprises dans une perspective de capitalisation des acquis du programme. Toutefois, le Directeur de la DNEC reconnait que l’opérationnalisation du PAECSIS ne s’est pas faite sans difficultés, compte tenu du contexte marqué par une crise sécuritaire couvrant quasiment toute l’étendue du territoire, à laquelle s’est ajoutée une autre crise d’ordre sanitaire avec la Covid 19  et qui a eu un impact sur la mise en œuvre du Programme. Il n’en demeure pas moins que Monsieur Alkadi a tenu à citer quelques-unes des grandes réalisations du PAECSIS entre autres :

la formation de plus de 2700 acteurs de l’Etat civil ;  l’organisation de campagnes de rattrapage à l’Etat civil avec l’enrôlement de plus de 130.000 enfants au RAVEC qui vont se voir attribuer un jugement supplétif ; l’amélioration de l’offre de service de l’Etat civil avec les dotations en équipements et mobiliers à une centaine de communes ; la construction de 08 Centres d’état civil dans les nouvelles communes de Taoudéni et de Gao ; la numérisation de 5.000.000 actes d’état civil ; la sensibilisation des populations à l’état civil à travers les dialogues communautaires qui ont mobilisé plus de 60. 000  participants à travers le pays ; la mise en place de 56 cellules techniques d’accueil citoyen (CTAC)  facilitant l’obtention de la fiche descriptive individuelle.

Pour terminer, le Directeur de la DNEC  a remercié tous les partenaires techniques et financiers, et il a particulièrement exprimé sa reconnaissance à l’Union européenne pour ses nombreuses actions visant la mise en place d’un système d’état civil efficace au Mali à travers le  PAECSIS.

La cérémonie de clôture a été suivie d’une projection d’un film documentaire suivi de débats très enrichissant et d’un sketch relatant l’importance de l’Etat civil dans notre pays. C’est un déjeuner qui a clos cette cérémonie de clôture aux environs de 13 heures 30mn.

Source : Journal Clin d’œil. 

L’Express Du Mali