Engagement politique à l’URD : Dr Boubou Cissé fait le déballage !

Engagement politique à l’URD : Dr Boubou Cissé fait le déballage !

«Nous accueillons à bras ouverts tous ceux qui ont fait le choix de l’URD. Nous condamnons les propos désobligeants. Je vous appelle à l’union sacrée », a déclaré Pr Salikou Sanogo, premier vice-président de l’URD. Ce qui ouvre la voie royale au prétendant porte-étendard du parti, Dr Boubou Cissé, qui se veut rassembleur dans son discours de circonstance.

La conférence de la fédération de l’URD a eu lieu le samedi 7 août 2021. Pour la première fois, celui qui est sur la voie royale d’être le porte-étendard du parti du feu Soumaïla Cissé, s’est exprimé en tant que militant à part entière. D’abord, Dr Boubou Cissé a exprimé ses pensées pieuses à l’âme du défunt Soumaïla Cissé. Le désormais secrétaire aux questions économiques du parti a salué le « leadership » du défunt à la tête de l’URD : « Durant ces années, Soumaïla a travaillé à vivifier cette union. Il l’a dynamisée, il l’a animée, il a veillé à ce que chaque militante, chaque militant incarne l’Union pour la République et la Démocratie. Incontestablement, Soumaïla a contribué de manière significative à faire de l’URD une force politique, un parti qui compte sur la scène politique malienne, un parti respecté en Afrique, crédible à l’international. Son souvenir restera gravé dans les cœurs des adhérents, comme dans ceux des citoyens et citoyennes du Mali. Qu’il continue de nous accompagner sur ce chemin de l’union républicaine que nous faisons ensemble ! »

Engagement dans un parti politique

L’engagement politique de l’ex-Premier ministre dans un parti politique n’est pas anodin. Les raisons n’en manquent pas, quand Dr Boubou Cissé explique : « Jusqu’ici, je n’avais milité dans aucun parti, je n’en ressentais ni le besoin ni l’urgence. J’agissais et j’apportais ce que j’avais, ce que je pouvais à mon pays, c’était pour moi l’essentiel. Mais dans la situation que connaît notre pays, j’ai pris la décision d’être actif et de m’engager. M’engager pour défendre et partager l’idée d’un Mali républicain et démocratique. M’engager pour construire avec d’autres des solutions qui réalisent les promesses de cet idéal, vivre en paix et offrir des opportunités d’épanouissement à tous les enfants du Mali. J’ai longtemps cru que l’amour du pays, le patriotisme, suffisait à résister ensemble aux assauts de l’Histoire ; que servir l’État, lui apporter mon expertise et mon expérience internationale, contribue à construire cette vie meilleure à laquelle nous aspirons tous. J’estimais apporter ma pierre à l’édifice. Mais devant la tâche qui nous incombe, j’ai depuis compris qu’il faut apporter plus qu’une pierre à l’édifice, que d’abord et avant tout, il faut bâtir des fondations solides, revenir aux fondamentaux, à comment nous voulons vivre ensemble. Or, le parti politique est le lieu idéal où l’on peut discuter, échanger, confronter des idées et débattre fraternellement de ces fondamentaux, pour dessiner une vision commune pour le Mali. Voilà le sens de mon engagement dans un parti politique.

Le choix de l’URD

Parlant de son adhésion à l’URD, depuis le 26 juin 2021, date à laquelle les militants de la section de Djenné l’ont accueilli, en tant que secrétaire aux questions économiques, Boubou Cissé révèle une litanie de raisons dont trois plus importantes. « Tout d’abord, sa philosophie et ses directives politiques s’accordent avec mes principes et mes convictions personnelles. Je suis un républicain et un démocrate convaincu, je ne pouvais aller que là où l’attachement à la République, au fonctionnement démocratique et à la tolérance ont toujours été affirmés avec force et sans renoncements. L’option d’un libéralisme économique teinté d’un engagement social fort font également partie de mes convictions. Deuxièmement, outre ces valeurs et ces idéaux auxquels je tiens, mon choix s’est porté sur l’URD grâce à des hommes et des femmes dont je suis proche. A commencer par son fondateur, en qui je me retrouve. Pour beaucoup d’entre nous, et pour moi en particulier, Soumaïla Cissé a été un modèle. Il m’a soutenu, m’a conseillé, m’a grondé parfois, mais toujours avec bienveillance. Devant vous, chers camarades, je veux témoigner ma reconnaissance.

Il y a également dans ma famille des membres fondateurs, des militants de la première heure et des soutiens qui ont entretenu ma familiarité et mon lien avec l’URD, concrétisée par la main que vous m’avez tendue à Djenné, comme ailleurs dans le pays.  Enfin, j’ai choisi l’URD car c’est un parti d’ouverture et de rassemblement, où se retrouvent des militants venus d’horizons politiques diverses. Or, je suis convaincu que la réponse aux énormes défis auxquels nous faisons face se trouve dans l’engagement politique, pour porter des valeurs et des idées dans le cadre d’un collectif d’hommes et de femmes déterminés à rassembler les Maliens autour d’une vision commune ».

Une URD rassembleuse ?

En tant que membre à part entière, Dr Cissé a salué l’esprit de rassemblement qui caractérise la fédération de l’URD du Mopti, « un lieu de rassemblement, et de brassages culturels multiséculaires, où se retrouve tout le Mali ».

A en croire Boubou Cissé, Soumaila Cissé et les pères fondateurs de l’URD ont « une vision du Mali, un projet précis, un projet concret en le créant : vivre un idéal politique. Ils ont voulu que ce parti vive comme ils l’ont fondé : qu’il cultive la rencontre des différentes forces vives de notre pays ; qu’ils renforcent leur alliance pour réaliser la société de paix au Mali ; qu’il œuvre toujours avec les citoyennes et les citoyens et toujours au profit de l’ensemble des enfants du Mali. Ils n’ont pas seulement édifié un simple parti qui aspire à une légitimité nationale. En rassembleurs, ils ont construit une organisation dans laquelle chaque région du Mali est représentée ; un parti où chaque région apporte ce qu’elle a d’unique ; un parti dans lequel le brassage de notre diversité est possible et où se tissent des liens solides. Chaque force vive du Mali vient à l’URD, parce que chacune y trouve sa place, y joue un rôle utile aux autres et se reconnaît dans l’identité commune. Soumaïla Cissé nous a légué plus qu’un parti politique, il nous a légué une façon de vivre ensemble la politique ».

Hisser l’URD

Le secrétaire aux questions économiques du l’URD de Mopti nourrit l’ambition de « hisser l’URD au rang de première force politique du Mali ». Pour cet exploit, l’URD devra rassembler au-delà de sa famille politique, estime Dr Boubou Cissé. Qui reste convaincu que l’idéal de société de paix est une vision claire du parti pour construire collectivement, avec les citoyennes et les citoyens de ce pays, des solutions concrètes et immédiatement réalisables.

Rappelons que l’occasion a servi aux autorités administratives et les élus de la commune urbaine de Mopti à faire de Boubou Cissé un citoyen d’honneur de cette belle cité.

Cyril Adohoun

Source : L’Observatoire

L’Express Du Mali