Centrale solaire hybride dans la commune rurale de Duguwolonwila : L’électrification du Mali en marche

Centrale solaire hybride dans la commune rurale de Duguwolonwila : L’électrification du Mali en marche

Dans le souci de contribuer au développement du Mali, le Ministre de l’énergie est à pied d’œuvre pour doter plusieurs localités du Mali en éclairage et cela au plus grand bonheur des populations.

Ainsi, le Ministre des Mines, de l’Energie et l’Eau en présence du représentant de la Banque mondiale, du gouverneur de la région de Koulikoro ainsi que les autorités communales et administratives de Banamba et Touba Coura a procédé ce 23 octobre 2021 à l’inauguration de la centrale solaire hybride de dites localités, dans la Commune rurale de Duguwolonwila.

Ces localités qui viennent de bénéficier d’éclairage figurent parmi les 45 localités concernées par le projet Système Hybride d’Electrification Rurale (SHER) où les travaux de 32 centrales hybrides sont terminés et les autres ont avancé avec satisfaction.

‘’Renforcer les acquis et poursuivre l’extension de l’électrification rurale par l’accroissement du taux d’accès aux services énergétiques modernes dans les zones rurales et augmenter la production d’électricité à base d’Energie Renouvelable’’, c’est l’objectif fixé par les hautes autorités de transition à travers le projet Système Hybride d’Electrification Rurale SHER. Ces différents projets d’électrification sont exécutés par MMEE à travers L’AMADER, Agence Malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rural.

La mission du ministre de l’énergie est d’augmenter les capacités de production d’électricité dans les centrales électriques rurales existantes alimentant des mini réseaux ruraux par l’ajout de 6,7 MWc au moyen de systèmes hybrides avec des panneaux solaires photovoltaïques et des batteries, l’extension et la densification des mini réseaux et aussi d’améliorer l’efficacité énergétique et promouvoir une consommation efficace et rationnelle d’électricité dans les mini réseaux.

Le montant global du financement du projet est de 44,2 Milliards de FCFA environ dont 39,75 milliards de FCFA pour la Banque Mondiale et 4,45 milliards de FCFA pour l’Etat malien.

A cela s’ajoute l’apport des opérateurs privés qui est de l’ordre de 5% des investissements des centrales hybrides. Le cercle de Banamba d’où relève Touba Coura bénéficie de la plus grande centrale du projet SHER en termes de financement et de capacité de production avec une capacité de production de 950 KW dont 400 KWc selon le gouvernement. Pour atténuer la souffrance des populations, à travers cette centrale solaire, comme à Marakacoungo, le prix de l’électricité baisse passant de 250 F CFA à 180 F CFA le KWh, peut -on lire sur la page du ministère en charge de l’énergie et de l’eau.

Concernant EDM-SA, d’énormes efforts ont été mobilisés pour remédier aux nombreuses coupures. Ainsi, l’acquisition de 8 groupes électrogènes pour la centrale de Sirakoro augmentera largement la capacité de production à 100 MW. Cela permettra également àl’EDM-SA de renforcer ses propres moyens de production. En somme, le ministre del’énergie et de l’eau Lamine Seydou Traoré est en passe de tenir sa promesse. Toutes cesréalisations à son actif permettront sans nul doute de réduire voire éradiquer les délestagesqui impactent négativement sur non seulement les populations mais sur l’économiemalienne.

Ahmadou Sékou Kanta

Source: L’Observatoire

L’Express Du Mali