Après l’installation des membres du Collège de l’AIGE : Me Moustapha CISSE annonce la mise en place des coordinations décentralisées

Après l’installation des membres du Collège de l’AIGE : Me Moustapha CISSE annonce la mise en place des coordinations décentralisées

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a installé, le mardi 10 janvier 2023, les membres du Collège de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), dans leur fonction. Cette cérémonie s’est déroulée dans la salle des banquets de Koulouba, en présence du Premier ministre, du Président du Conseil national de Transition ainsi que des membres du Gouvernement.

Cette cérémonie a servi d’occasion au Président du Collège de l’Autorité indépendante de gestion des élections, Me Moustapha CISSE, de rappeler les missions phares de l’organe unique de gestion des élections. Des missions qui se résument particulièrement à l’organisation et à la gestion de toutes les opérations référendaires et électorales en République du Mali.

L’AIGE portera une attention particulière au « fichier électoral, dont l’actualisation nécessitera une harmonisation des données de l’état civil et du fichier lui-même en vue de la confection des cartes d’identité biométrique d’une part, et à la configuration du fichier électoral conformément à la nouvelle réorganisation territoriale d’autre part ».

Un accent sera également mis sur tout le processus du vote, afin d’assurer la transparence et la crédibilité des prochaines élections.

Dans les prochains jours, l’AIGE envisage l’installation de ses coordinations décentralisées en vue de l’opérationnalisation effective de l’autorité, a rassuré Me Moustapha CISSE.

Pour l’atteinte de ses objectifs, l’AIGE demande à tous les acteurs du processus électoral le respect scrupuleux de ses prérogatives légales.

Cette cérémonie d’installation des membres de l’organe unique de gestion des élections marque une nouvelle étape dans « la marche résolue du peuple malien vers la refondation », a souligné le Président de la Transition qui rappelle que cet organe aura désormais la responsabilité des élections au Mali.

Le Chef de l’État a aussi rappelé à cette occasion le contexte de création de cet organe unique de gestion des élections. Selon ses précisions, il s’agit non seulement d’une demande forte de la classe politique malienne, mais aussi des Assises nationales de la refondation. Cela, en vue de parer aux nombreuses crises postélectorales que le Mali a connues ces dernières années et qui ont impacté tout le système politique.

Le président GOÏTA a exprimé le vœu que les prochaines élections soient organisées de manière transparente afin que le résultat des scrutins reflète les voix des citoyens. L’organisation d’élections libres et transparentes est une aspiration du peuple malien et une condition sine qua non de la stabilité politique et institutionnelle.

Le Chef de l’État a exprimé son soutien ainsi que celui du gouvernement aux membres de l’Autorité indépendante de gestion des élections.

N.B : Les titres sont de la rédaction

Source : Clin d’Oeil avec la Présidence de la République du Mali

L’Express Du Mali