7eme conférence ordinaire du HCME : Le dessous de l’obstination Habib Sylla

7eme conférence ordinaire du HCME : Le dessous de l’obstination Habib Sylla

La 7ème conférence ordinaire du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur s’est ouverte hier mardi 14 septembre 2021 sous le thème : « Le Rôle et la Place des Maliens de l’Extérieur dans la Refondation de l’État du Mali ».

La conférence lancée par le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, permettra de renouveler les instances du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, d’examiner les causes profondes des migrations actuelles, la contribution positive des migrants au développement et les défis actuels imposés par les migrations irrégulières en vue de proposer des solutions durables pour une meilleure gouvernance des enjeux migratoires.

Selon le Chef du Gouvernement, le choix du thème témoigne de l’engagement du HCME de s’inscrire dans le ‘’soutien à la Refondation en cours de notre Etat, notamment votre participation aux prochaines Assises Nationales de la Refondation’’. « Les Maliens établis à l’extérieur ont toujours répondu favorablement à l’appel de la Nation. On se rappelle encore en 2012, quand notre pays était menacé dans son existence, vous avez été parmi les premiers à intervenir pour soutenir l’effort de guerre » a déclaré le Premier ministre.

Dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière notamment les réseaux de passeurs, Dr Choguel Kokalla Maïga a annoncé l’application de la Loi N 2012-023 du 12 juillet 2012, relative à la lutte contre la traite des personnes, le trafic des migrants et des pratiques assimilées. « Cette loi est en cours de relecture pour prendre en charge de manière précise la lutte contre les passeurs », a précisé l’ex-président du comité stratégique du M5-RFP.

Auparavant, le président sortant du HCME, Habib Sylla a adressé ses vifs remerciements au Premier Ministre pour sa présence et pour ses mots à l’endroit de notre grande structure, ainsi qu’aux membres du gouvernement de la transition. Il a également rendu ‘’un hommage appuyé à l’ensemble des présidents et membres des conseils de base qui lui ont témoigné leur soutien sur ces dernières semaines et qui ont fait preuve d’une grande compréhension sur les péripéties de ces dernières semaine et démontré ainsi leur fidélité à cette grande faîtière qu’est le HCME.

A la veille a eu lieu un Conseil d’administration dont l’ordre du jour a porté sur l’examen du rapport d’activités 2016-2020, l’examen des projets de textes (Statuts et Règlement intérieur), l’examen des dossiers de disciplines, la reprogrammation de la 7ème  conférence et les questions diverses.

Cette 7ème conférence se tient dans un contexte de crise à l’interne. En effet, le président sortant Habib Sylla a été débouté par le Tribunal de Grande instance de la Commune VI qui a ordonné « un sursis à tenir toute conférence ou réunion, au nom et pour le compte du HCME jusqu’à survenance d’une décision sur le fond de l’affaire pendante la juridiction de céans », « une astreinte de dix millions (10 000 000) FCFA par jour de refus d’obtempérer constater par le ministère d’un huissier de justice ».

Cette décision de justice, qui a constaté « la fin de Mandat du sieur Habib Sylla à la tête du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) depuis mai 2020 »,  fait suite à la plainte de Mamadou Diawara dit Méré contre Habib Sylla, président à sa propre succession. Cette décision du Tribunal de la Commune VI a été battue en brèche par la Cour Suprême de Bamako qui donne raison à sieur Sylla.

Les travaux prennent fin aujourd’hui mercredi 15 septembre 2021. Comment Habib Sylla pourra conduire les destinées du HCME si son obstination a aidé à sa réélection ? Au Gabon où il était établi avant de rejoindre Bamako depuis plus d’un an, le président du HCME sortant semble un persona non grata.

DCA

Source: L’Observatoire

L’Express Du Mali