25e Conseil d’Administration de la Cmss : Evaluer les efforts de la Direction générale

25e Conseil d’Administration de la Cmss : Evaluer les efforts de la Direction générale

Les travaux de la 25ème session du conseil d’administration de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS), tenue hier jeudi 28 octobre 2021, sous la présidence du ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, visent à évaluer les efforts de la direction générale de la CMSS dans la réalisation des missions qui lui ont été confiées par l’Etat et les objectifs de performances assignés par le conseil d’administration à travers la Convention d’Objectifs et de Moyens.

Sept points sont inscrits à l’ordre du jour de la 25ème session du Conseil d’Administration de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) : l’examen et l’adoption du procès-verbal et de l’état d’exécution des recommandations de la 23ème session ordinaire, l’examen et adoption des procès-verbaux de la 24ème session ordinaire, de la 4ème session extraordinaire, du rapport du Commissaire aux Comptes sur les états financiers au titre de l’exercice 2019, du rapport d’activités au 31 décembre 2020, du projet de révision du cadre organique et de l’organigramme de la CMSS, et les divers.

Ouvrant les travaux, en présence du Directeur Général de la CMSS et des administrateurs, le président du CA, Mme Diéminatou Sangaré, a placé la rencontre sous le signe de l’évaluation des efforts de la direction générale de la CMSS dans la réalisation des missions qui lui ont été confiées par l’Etat et les objectifs de performances assignés par le conseil d’administration à travers la Convention d’Objectifs et de Moyens dont elle a eu la lourde responsabilité de commencer la mise en œuvre.

Mme le ministre de la Santé et du Développement social a fait comprendre que la CMSS, à l’instar des autres organismes de protection sociale, a été impactée dans l’exécution de ses activités par la crise socio sanitaire, le COVID-19, qui a ébranlé le monde entier. « En dépit des effets néfastes de cette pandémie, la CMSS a pu assurer ses missions essentielles en faveur de ses assurés, notamment la mobilisation des recettes techniques, le paiement régulier des pensions et des prestataires conventionnés à l’AMO », a souligné Mme Sangaré. Laquelle dira que la CMSS a su se tirer d’affaire, étant résiliente. « La dynamique est amorcée pour la recherche de la performance, notamment la mise en place du contrat d’objectifs et de moyens, qui est un outil pour la CMSS », a rassuré la ministre.

Tout en félicitant le Directeur Général et l’ensemble du personnel de la CMSS pour les résultats obtenus, la présidente du CA a invité ces derniers à maintenir cette lancée. Mais surtout à un examen minutieux des documents en vue de parvenir à des observations et à des recommandations qui orienterons les actions de la direction générale de la CMSS dans l’accomplissement de ses missions.

Selon la ministre Sangaré, les défis majeurs à relever sont d’assurer les prestations sociales aux assurés qui cotisent et qui aspirent à des services tels que des pensions, les assurances maladies, la mise en place d’un nouveau service en faveur des ses assurés, notamment la retraite complémentaire par capitalisation pour les fonctionnaires, les militaires et les parlementaires, et dont le décret est passé en Conseil des ministres. Il est question aussi, révèle Mme Sangaré, d’accompagner la CANAM vers le Régime de l’Assurance Maladie Universelle, de maintenir la stabilité amorcée concernant le régime de pension, et de démarrer le régime des accidents de travail.

A titre de rappel, la Caisse Malienne de Sécurité Sociale est un Etablissement Public à caractère Administratif qui a adhéré à la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES) en février 2016. Aussi, la loi portant institution du régime de l’Assurance Maladie Obligatoire au Mali a retenu la CMSS en qualité d’organisme gestionnaire délégué (OGD) de ce régime de sécurité sociale.

Cyril Adohoun

Source: L’Observatoire

L’Express Du Mali