Une station DIA NEGOCE attaquée hier : De l’argent et un téléphone portable emportés par les bandits

La station Dia Négoce de Banankabougou non loin de la gare routière de Sogoninko a été attaquée tôt ce matin par deux bandits armés. Les malfrats ont emporté un téléphone portable et une somme importante.

Depuis un certain temps, la direction de Dia Négoce a opté pour l’ouverture de ses stations-services 24 heures sur 24. Malheureusement, cette décision n’est accompagnée par aucune mesure de sécurité. D’où le braquage en série de ses stations. Après l’attaque de celle de Yirimadio le 5 décembre 2018, la station de Banankabougou a reçu la visite des malfrats tôt hier matin. Les bandits armés et cagoulés ont dépouillé les pompistes en service.

« Vers 4 heures du matin, les bandits nous ont attaqué ici. Ils ont emporté 420 000 FCFA et un téléphone portable », a précisé Nouhoum Coulibaly, gérant de la station.

Selon Michel Coulibaly, l’un des pompistes agressés, les bandits étaient au nombre de deux et tous armés. « Ils m’ont menacé qu’ils vont tirer sur moi si je ne montre pas où se trouve l’argent. J’avais 205 000 FCFA sur moi, ils ont pris avant de braquer mon collègue qui avait sur lui 215 000 FCFA », a expliqué la victime.

Après ces deux attaques en moins de deux mois, les pompistes et les gérants des stations Dia Négoce travaillent désormais la peur au ventre. « Il n’y a pas assez de sécurité la nuit. Mais c’est la décision des patrons. Nous n’avons pas d’autres choix », a regretté Nouhoum Coulibaly.

Une enquête a été ouverte au commissariat du 7e arrondissement en vue de traquer les malfrats. Après ces deux attaques, la direction de Dia Négoce compte mettre en place un dispositif sécuritaire dans ses stations pendant les nuits.

Maliki Diallo

SourceL’Indicateur du Renouveau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :