SIGNATURE DE L’ACCORD POLITIQUE : Ils ont dit

Juste, à la suite de la signature de l’accord politique signé pour la formation du gouvernement, nous avons recueilli quelques réactions d’acteurs impliqués dans le processus. Réactions.

Dr Bocary Treta, président de la coalition Ensemble Pour le Mali (EPM) : « La signature de cet accord permet de mettre le Mali au-dessus de tout »

Je rends grâce à Dieu qui permet de vivre cet instant historique du pays, pour notre peuple. Je remercie très sincèrement le Président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar Kéita qui a estimé, qui a dit et qui a agi en prouvant que le Mali est au-dessus de tout. Pour le Mali, aucun sacrifice n’est de trop. Il a estimé que pour le Mali, il faut marquer un arrêt pour réunir les fils autour de l’essentiel. Ça a été difficile, mais il l’a voulu et il l’a fait.

Je pense que cette opportunité que nous donne la signature de cet accord de gouvernance permet aux Maliennes et Maliens de se concentrer sur l’essentiel, permet à chacun de s’oublier, de mettre le Mali au-dessus de tout.

Nous avons énormément de défis et ces défis ne sont ni ceux de l’opposition ni de la majorité, encore moins de chacun pris individuellement. Ce sont des défis du peuple du Mali. C’est pourquoi nous disons que c’est une union sacrée des Maliennes et des Maliens, des forces politiques et sociales pour faire face à ces défis.  Je me réjouis qui Dieu nous ait inspiré cette idée, je salue très fortement la décision du Président de la République. Je souhaite beaucoup de chance à monsieur le Premier ministre, et tous mes encouragements à toutes les forces politiques et sociales. Je confirme que même ceux qui ne sont pas présents à la signature sont d’esprit avec nous.

Je dis oui, oui, tout ce qui a été fait jusqu’ici par le Premier ministre l’a été avec nous, en accord avec nous et avec tout notre accompagnement».

Tiébilé Dramé du PARENA : «Je crois que nous avons ici les conditions de grands pas en avant pour notre pays »

Il n’est plus question de pilotage à vue. Les balises, c’est l’accord politique, et les axes qui sont indiqués là-dans clairement qui seront la base du gouvernement qui sera mis en place. Il y aura un dialogue nation inclusif, qui n’occultera aucun problème du pays.

Il y a l’engagement que les conclusions de ce dialogue national seront mises en œuvre. Nous allons ensemble conduire les réformes politiques et institutionnelles dont ce pays a besoin pour conforter la démocratie, pour conforter la république.

Je crois que nous avons ici les conditions de grands pas en avant pour notre pays. Ensemble, nous allons nous pencher sur l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale, sur son indispensable appropriation par les Maliens. Nous allons nous pencher sur la situation au Centre du pays.

Moussa Ag Acharatoumane, signataire de l’accord pour la Paix : « Tout laisse un bon espoir »

Si je m’en tiens aux propos du Premier ministre, oui ! Tout cela laisse un bon espoir pour des lendemains meilleurs à notre pays, car il en a vraiment besoin.

Si cela peut aider à calmer la grogne sociale Bamako, oui ! Cela va permettre au gouvernement de concentrer ses efforts sur la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

Rassemblées par Cyril ADOHOUN

Source : lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :