Promotion de droits de l’homme, de l’Etat de droit et du processus démocratique : 100 femmes, 200 jeunes et 60 maires sur l’axe Kati-Kita outillés

Des leaders d’Organisation de la société civile de six (6) Communes rurales situées sur l’axe Kati-Kita bénéficient d’une formation sur le droit de l’homme, de l’état de droit et du processus démocratique en vue d’améliorer leurs participations. Ce projet soutient les femmes rurales en vulgarisant la loi 052 du 28 décembre 2015 sur le genre.

La Convergence des Femmes  Rurales pour la Souveraineté Alimentaire (COFERSA) et GADAM ont procédé au lancement de leur projet : Amélioration de la participation des leaders d’OSC à la promotion des droits de l’homme, de l’Etat de droit et du processus démocratique dans les communes situées sur l’axe routier Kati-Kita.

La cérémonie de lancement de ce projet s’est déroulée le samedi 3 août dernier au conseil de cercle de Kati, en présence de la Présidente de COFERSA, Mme Alimata Traoré, de son coordinateur national, M. Youssouf Traoré, de la représentante du ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Yiraba Keita, du maire de Kati, Yoro Ouologuem, du président du conseil de cercle, El Hadj Mamadou Zalé Traoré, du Chef d’équipe de FAMOC, M. Fréderic  Kaboré, des maires des six communes bénéficiaires du projet et de plusieurs autres personnes.

Dans ses mots de bienvenue, le maire de Kati a remercié COFERSA et GADAM pour avoir organisé le lancement de leur projet au bénéfice des populations des communes situées sur l’axe Kati-Kita, dans sa circonscription. Rappelant toutes les difficultés que traverse notre pays, le maire a estimé que le fait de développer des projets pour la vulgarisation des droits des femmes et des enfants est une bonne chose.  C’est pourquoi, le locataire de l’hôtel de ville de Kati a réitéré tout le soutien de son conseil de cercle.

La Présidente de COFERSA, Mme Alimata Traoré, a expliqué à l’assistance le rôle de son organisation qui, selon elle, a été créée en 2009 et travaille inlassablement pour soutenir les femmes et les enfants dans la promotion de leurs droits, mais aussi, dans le domaine de l’agriculture pour assurer la souveraineté alimentaire.

Financé par l’Ambassade de Danemark à travers le Fonds d’appui aux moteurs de changement (FAMOC) à environ  74 millions de FCFA, le projet présenté par COFERSA et GADAM a été retenu sur 284 dossiers de candidatures.  Selon M. Fréderic  Kaboré, le FAMOC est un volet d’un programme  qui  finance des projets  pour un Mali en paix et respectueux des droits humains.

M. Kaboré a exhorté les bénéficiaires du projet au succès pour que le Royaume de Danemark puisse continuer à soutenir les organisations pour la promotion d’une société plus respectueuse des droits humains.

Pour la représentante de la ministre de la femme de l’enfant et de la famille,  ce projet s’inscrit parfaitement dans les priorités du gouvernement. « Le renforcement des capacités et la participation des femmes au processus démocratique est une préoccupation des autorités du pays. Pour cette raison, nous invitions COFERSA et GADAM à redoubler d’efforts pour l’accompagnement des femmes dans notre pays »,  a souhaité Mme Yiraba Keita.

Intervenant aux noms des bénéficiaires, Kalifa Coulibaly a remercié les responsables du projet qui, selon lui, permet de faire sortir les femmes rurales de leurs conditions de vie précaire.  « Le seul moyen d’endiguer le problème du Mali, est celui d’aider les femmes et les jeunes », a-t-il indiqué.

Enfin, le coordinateur national du projet a conclu que ledit projet va former  environ 100 femmes, 200 jeunes et 60 maires afin qu’ils travaillent ensemble pour promouvoir  les  droits de l’homme, de l’Etat de droit et du processus démocratique. Dans les six Communes concernées, ajoute-t-il, des centres de formation seront créés  pour être au service des femmes.

Ousmane MORBA 

Source : lexpressdumali.com

 

 

 

 

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :