Le PM Boubou Cissé à Mopti : Par-delà les actions humanitaires, des annonces sécuritaires fortes

Dans la région de Mopti où il effectue une visite de plusieurs jours, le Premier ministre a fait des annonces fortes parmi lesquelles le redéploiement des forces de sécurité, pour le bien-être des populations. « Je vais déployer nos forces de défense et de sécurité sur le terrain pour un maillage beaucoup plus important. Pratiquement 3 600 hommes vont monter. Sur les 7 derniers jours, déjà, 1 500 sont montés et ce sera complété avec 2 000 autres hommes qui vont arriver dans les prochains jours», a déclaré Dr Boubou Cissé.

Pour ce déplacement dans la Région de Mopti où il est arrivé le mercredi 03 juillet 2019, le Premier ministre Dr Boubou Cissé est accompagné des membres du Gouvernement dont les ministres de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, celui de la Défense et des Anciens Combattants le Général de Division Dahirou Dembélé, celui de la Jeunesse et des Sports Arouna Modibo Touré, et celui de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable Housseini Amion Guindo.

En plus de ses collaborateurs, des députés, ainsi que des notabilités civiles et militaires issues de la région font partie de la mission.

La délégation mixte conduite par le Premier ministre a plusieurs objectifs de travail : parer à l’urgence humanitaire qui est la conséquence directe de la crise sécuritaire, accélérer le renforcement du dispositif sécuritaire, ainsi que le déploiement de l’administration pour améliorer l’accès aux services sociaux de base des populations de cette région.

De plus, la présence des membres du gouvernement ainsi que des notabilités favorisera le dialogue inclusif indispensable à la restauration du vivre ensemble et de la paix dans les régions du centre et au Mali en général.

Au deuxième jour de sa visite, jeudi 4 juillet, le Premier ministre a visité des camps de déplacés de Mopti et environs. Il s’agit du  centre d’enregistrement des déplacés, le dispensaire prévu pour leur prise en charge sanitaire ainsi que l’école ouverte pour la scolarité des enfants qui sont au nombre de 137 enfants dont 73 filles.

Accompagné des membres de sa délégation et des responsables des services régionaux du développement social, le Dr Boubou Cissé est allé s’enquérir de l’état de l’infrastructure sociale de base, installées à cet effet par l’Etat. Il s’est rendu également dans une famille de déplacés dans le camp, puis dans une famille d’accueil dans le village de Sarrena.

Dr Boubou Cissé a échangé avec les habitants du camp et s’est entretenu avec les agents sur place. Il a assuré les populations qu’elles bénéficieront du soutien de tous les services de l’Etat.

Le Premier ministre a lancé le programme spécial d’urgence de distribution gratuite de 8.000 tonnes de céréales destinées aux populations des zones d’insécurité dans la région de Mopti.

Dans l’après-midi, le Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé a procédé au lancement des concertations régionales de la jeunesse à Mopti, dans la salle Sory Bamba, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, du Gouverneur de la région, Général Abdoulaye Cissé, du président du Conseil national de la jeunesse du Mali, du Maire de Mopti Issa Kanyasse et des jeunes venus de toutes les régions du Mali.

Lesdites concertations régionales, qui aboutiront à des assises nationales, ont pour objectif essentiel de faire un diagnostic sans complaisance de la problématique jeunesse, identifier les contraintes majeures qui entravent tous les efforts de promotion de la jeunesse et parvenir à des propositions de solutions convenables.

Le Premier ministre a expliqué toute l’attention que les plus hautes autorités de l’Etat portent à la jeunesse.

Etape de Koro

A Koro où il s’est rendu le 3ème jour par la route, le Premier ministre, accueilli par le Maire Soumaïla Djimdé, les notabilités et la population de Koro et environs, a rencontré la population pour s’enquérir de leurs conditions vie, écouter leurs préoccupations et prendre en compte leurs contributions dans la recherche de solutions pour endiguer le problème sécuritaire et humanitaire dans la région.

Dans son discours de bienvenue, le Maire a remercié le Premier ministre et sa délégation pour leur présence qui est une marque d’engagement de l’État pour répondre à la situation sécuritaire qui prévaut dans la zone.

Parmi les défis, l’accent a été mis sur la sécurité des personnes et de leurs biens, la sécurité alimentaire, la crise économique, les questions de santé et d’assainissement.

Les représentants des communautés peuls et dogons ont lancé des messages de paix et se sont engagés à mettre fin à la spirale de violence qui mine tout développement.

Après avoir fait observer une minute de silence en hommage aux victimes de la crise sécuritaire et remercié les habitants de Koro pour l’accueil chaleureux, Dr Boubou Cissé a rappelé que sa présence matérialise l’engagement pris par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, lors de sa dernière visite dans la région, de trouver les voies et moyens, en concertation avec les populations, afin de sortir de cette crise.

« Il est nécessaire et indispensable à ce que les acteurs des communautés concernées par les tensions inter et intra-communautaires se rencontrent dans un cadre de dialogue pour identifier et chercher des solutions aux problèmes qui font l’objet de manipulation par les ennemis de la paix », a déclaré Dr. Boubou Cissé.

Il s’agit de poser les jalons de la paix qui permettront de relancer l’économie locale tout en renforçant la sécurité dans la zone afin de permettre aux enfants de retourner à l’école, aux femmes de reprendre leurs activités génératrices de revenus et aux agriculteurs de retrouver le chemin des champs.

Et Dr Boubou Cissé d’expliquer : « Il nous faut absolument travailler pour rétablir la confiance réciproque entre les protagonistes et amener ces derniers à se mettre ensemble pour aider l’État à jouer son rôle de protection des populations et de leurs biens. C’est un objectif important de ma tournée actuelle ».

Le Premier ministre a profité de l’occasion pour faire des annonces fortes parmi lesquelles près de 1500 éléments en formation seront déployés très bientôt dans la région afin de renforcer la sécurité.

Dans le cadre du Plan de Sécurisation Intégré des Régions du Centre (PSIRC), un volet de relance économique sera mis en œuvre afin de permettre aux femmes et aux jeunes de lancer des activités génératrices de revenus.

Le Chef du gouvernement a partagé un repas de corps avec les troupes au Camp de la Garde de Koro. La visite de la ville de Koro s’est achevée par la prière du vendredi à la grande Mosquée et des bénédictions pour le retour définitif de la paix au Mali.

 

Etape de Bankass

De retour de Koro (Région de Mopti), le Chef du Gouvernement Dr. Boubou Cissé et sa délégation ont fait une escale dans l’après-midi dans la ville de Bankass où ils étaient accueillis par l’intonation de l’hymne national par les populations et notabilités.

Le Maire Allaye dit Moulaye Guindo de Bankass a exprimé sa fierté d’accueillir le Pm et a saisi l’opportunité pour l’entretenir sur la situation qui prévaut dans la zone. Situation similaire à celle qui y prévaut.

Le renforcement de la sécurité dans la zone à travers la présence massive des Famas, demeure le vœu prioritaire des populations, impératif pour la relance de l’économie locale. Un souci partagé par les plus hautes autorités du pays à commencer par le Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta.

Le Chef du Gouvernement a réitéré les annonces faites à Koro. Dr. Boubou Cissé a profité de l’occasion pour lancer un appel au sursaut pour la paix et la cohésion sociale à l’ensemble de la population de la région.

« On est à un moment où chacun doit dépasser ses rancœurs et ses meurtrissures, et que dans un sursaut salvateur, nous puissions organiser un vaste front de résistance à toute ethnicisation et politisation de la situation », a déclaré le Premier ministre.

En guise de rappel à nos valeurs culturelles et ancestrales, le représentant des forgerons de Bankass a remis au Chef du gouvernement une daba. Un acte symbolique en ce début d’hivernage qui a été apprécié à sa juste valeur par le Premier ministre. La visite de Bankass s’est soldée par les bénédictions de l’Imam de la ville et de celles du représentant de la communauté chrétienne.

Bandiagara

À son arrivée à Bandiagara, le Premier ministre a présidé, au Conseil de cercle, la conférence des cadres élargie à l’ensemble des forces vives de la ville (femmes, jeunes, autorités religieuses et coutumières).

Les échanges ont porté sur le retour de la paix, la sécurité alimentaire, l’installation d’une garnison militaire et le retour des déplacés.

Le Maire de la commune Housseini Saye a exprimé sa fierté d’accueillir le Premier ministre et a saisi l’opportunité pour l’entretenir sur la crise multidimensionnelle que traverse toute la zone. Comme mentionné dans les villes précédemment visitées, le renforcement de la sécurité est la principale préoccupation des populations, suivi de la relance de l’économie locale.

L’élu local Saye a mis en avant le caractère multiculturel de sa ville qui fait leur fierté depuis des siècles et qui doit favoriser le vivre ensemble et la paix. «Nous voyons un début de soulagement grâce à vous et à votre gouvernement » a-t-il déclaré.

Les habitants qui sont intervenus lors de cette rencontre se sont engagés à s’investir pour faire revivre Bandiagara d’antan où toutes les communautés vivaient en harmonie.

Ainsi, Mr Tolo de Ginna dogon a déclaré: «Saisissons la chance que le Premier ministre et tous ceux qui veulent nous aider nous donnent pour sortir de la dynamique de guerre pour la dynamique de paix».

Dr Boubou Cissé a annoncé la mobilisation d’une centaine de militaires à Bandiagara en attendant les dispositions à prendre pour l’installation d’une garnison militaire. Il a par ailleurs appelé au dépôt des armes et invité les populations au dialogue et au pardon.

Le Premier ministre a chaleureusement remercié et encouragé les représentants de l’Etat qui sont restés en poste malgré les menaces sécuritaires récurrentes. Il a informé la population de la distribution de vivres en cours, destinée aux plus nécessiteux.

La fin de ce séjour en Région de Mopti s’est soldée par un repas de corps au peloton de la Garde nationale de Badiangara.

Cyril ADOHOUN avec Primature

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :