Mme Catarina d’Albuquerque, PDG de l’Initiative Eau et Assainissement pour tous (swa) : ‘’Le Mali a réalisé beaucoup de progrès’’

La présidente directrice générale de l’Initiative Eau et Assainissement pour tous (SWA), Catarina De Albuquerque en visite de trois jours dans notre pays a apprécié les efforts du gouvernement et exhorté celui-ci a alloué 5% du budget national au secteur de l’eau et de l’assainissement.

Vendredi 6 mars 2020, au terme de son séjour au Mali, la présidente directrice générale de l’Initiative Eau et Assainissement pour tous (SWA) a animé une conférence de presse en présence du directeur national adjoint de l’hydraulique, Diouro Bocoum, dans un hôtel de la place.

Cette visite de trois jours,  de la présidente directrice générale de l’Initiative Eau et Assainissement pour tous (SWA), Catarina De Albuquerque s’inscrivait dans le cadre de la préparation de la rencontre de haut niveau des ministres des Finances du mécanisme de recevabilité mutuelle de l’Initiative Eau et Assainissement pour tous (SWA).

« Le gouvernement malien s’est engagé dans le cadre des ODD6 a facilité l’accès de tous surtout des plus démunis à l’eau et à l’assainissement en éliminant les inégalités. Le Mali a réalisé beaucoup de progrès. Nous sommes ici pour appeler au renforcement de l’engagement politique de haut niveau en faveur de l’eau et de l’assainissement qui permettra de surmonter les difficultés. Nous devons faire en sorte que les plus nécessiteux puissent payer leur factures d’eau », déclare la PDG qui apprécie les progrès réalisé par le gouvernement du Mali en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD6).

 « Nous savons que le Mali a moins de ressources, actuellement, à cause de la guerre mais nous gardons espoir qu’il est possible d’allouer 5% du budget national au secteur de l’eau et de l’assainissement », ajoute Catarina Albuquerque insistant sur l’importance de créer un véritable mouvement en faveur de l’eau et de l’assainissement à travers l’évolution graduelle du budget alloué au secteur.

Pour sa part, le directeur national adjoint de l’hydraulique, Diouro Bocoum, a souligné que pour l’atteinte des ODD6, il faut une relecture des politiques et des stratégies nationales, ce qui, dira-t-il, facilitera l’accès des plus démunis à l’eau et à l’assainissement.

O.Morba  

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*