Ministère des réformes institutionnelles et des relations avec la société civile : Le jeune Amadou Thiam mettra son expertise à profit pour relever les défis

Né le 21/03/1984 à Ségou (Mali), Amadou THIAM est désormais le Ministre chargé des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile. Il a remplacé à ce poste Mme Safia Boly. Avec un bagage intellectuel qu’il possède déjà, le jeune Amadou THIAM saura mettre son expertise à profit pour relever les grands défis de l’heure.

Détenteur d’un MBA (Master of Business Administration) à l’ESG de Paris en 2012, d’un DESS (Diplôme d’études supérieures spécialisées) en communication, médias et évènementiel, obtenu également à l’ESG de Paris en 2011 et d’une maîtrise en science d’administration, spécialité : gestion des ressources humaines, obtenue à l’école nationale d’administration du Ghana (University of Ghana Business School, Accra/ Ghana) entre 2003 et 2007, Amadou Thiam a acquis plusieurs expériences professionnelles. Il est le Directeur Général DMC West Africa SARL, de 2010 à Maintenant. De 2008-à 2009, il fut Chargé de Communication à USAID/PHARE Mali. Amadou Thiam a été Chef de Projet du Symposium des Mines de Guinée en Mai 2011 ; Chef de Projet du Salon International des Mines du Sénégal en Avril 2010 ; Chef de Projet des Journées Minières et Pétrolières du Mali : JMP 2009, 2011, 2013, 2015, 2017 ; Chef de Projet du Salon International des Mines de Mauritanie OCT 2012 ; Chef de Projet du Salon International de Mines du Sénégal en Novembre 2012. Il possède également des expériences politiques. Député, élu en Commune V du district de Bamako, l’Honorable Amadou Thiam a été 2ème vice-président de l’Assemblée nationale du Mali de 2014 à 2016. Membre du Directoire de la « Plateforme Antè Abana : Touche pas à ma constitution » en 2017, il fut Président du Parti Alliance Démocratique pour la Paix (ADP Maliba) pendant des années. Chevalier de l’ordre national du Mali, Amadou Thiam est marié et père de 4 enfants. Il parle Anglais, Français, Arabe, Allemand et Bamanankan. Avec tout ce bagage intellectuel qu’il possède déjà, le jeune Amadou THIAM ne manquera pas d’astuce pour relever les grands défis de l’heure dont la réforme constitutionnelle envisagée par les autorités maliennes.

Aguibou Sogodogo

Source: lexpressdumali.com avec Lerepublicainmali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :