Législatives 2020 : Le RJPPM appelle la jeunesse à voter les jeunes candidats

Favoriser la représentativité des jeunes dans les instances de prise de décision, former et activer une brigade de patrouille le jour du scrutin contre l’achat de conscience, le Réseau des jeunes des partis politiques du Mali (RJPPM) dévoile sa stratégie de soutien aux candidats jeunes. 

Le RJPPM soutient les candidatures jeunes à l’élection législative du 29 mars prochain sans considération de partis politiques ou d’Association. A travers un café de presse organisé, le samedi 21 mars dernier, au bord du fleuve Niger à Baco Djicoroni, le président du réseau Adama Togo a dévoilé cette information, assisté de son vice-président, Mamadou Sansy Ba, et de son secrétaire aux relations extérieures, Bourama Doumbia.

Selon le président Adama Togo cette décision de soutenir les candidatures jeunes découle d’un constat de la faible représentativité des jeunes à l’Assemblée nationale (3%), étant donné que 75% de la population a moins de 35 ans.

« Il est important de descendre sur le terrain pour battre la campagne en faveur des jeunes candidats. Nous avons décidé de le faire pour expliquer l’utilité et l’importance du vote », déclare le président Adama Togo. « Tout ce qui est fait pour toi sans toi est contre toi. Comment comprendre le taux des jeunes qui ne représente que 3% de la population à l’hémicycle. Il est temps de prendre conscience », ajoute le vice-président.

A cette élection législative du 29 mars, plus de 30 candidatures jeunes à Bamako, 60 dans l’ensemble du pays sous les couleurs des partis politiques ou en lice indépendante, ont été recensées par le bureau exécutif du réseau. Toutefois, la Cour constitutionnelle estimait à environ 800 candidats jeunes dans son rapport de validation des dossiers de candidatures.

Suivant les explications du secrétaire aux relations extérieures du RJPPM, la stratégie de soutien aux jeunes candidats passe par la sensibilisation des citoyens sur le terrain en assurant la visibilité des candidats, l’accompagnement de ceux-ci dans l’élaboration de leurs slogans de campagne, la formulation des propositions et analyses constructives face aux problèmes du pays, l’organisation de rencontres citoyennes sur la nécessité d’aller retirer sa carte d’électeur pour faire le bon choix et enfin la formation et l’activation d’une brigade de patrouille le jour de l’élection pour dissuader quant à l’achat de conscience.

C’est en collaboration avec des jeunes de la société civile que le réseau des  jeunes des partis politiques du Mali a décidé de soutenir les  candidats jeunes.

Ousmane Morba

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :