IBK face au RPM : « Je dois faire ce qui est mieux pour le pays »

Accusé à tort ou à raison par certains responsables de son parti, le Rassemblement Pour le Mali (RPM), pour le ‘’manque de promotion’’ de ses cadres au sein de l’administration, le Président Ibrahim Boubacar Keita déclare : « Je dois faire ce qui est mieux pour le pays ».

Du 30 juin 2001 au 30 juin 2019, le Rassemblement Pour le Mali a 18 ans d’existence sur la scène politique. Ce 18e anniversaire a été célébré, hier dimanche, au Centre International de Conférence de Bamako, en présence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, du président du parti, Dr Bocari Tréta, des honorables députés du parti, des ministres, des militants, sympathisants et des représentants des partis dont celui de l’URD, l’ancien ministre Iba N’Diaye.

Quelques minutes après le démarrage de la cérémonie par le discours de Dr Bocari Tréta, le président IBK fait son entrée dans la salle. Il salue l’assistance, serre la main aux uns et aux autres occupant la première rangée, avant de prendre place au présidium. Cette présence du président IBK parmi ses camarades a enthousiasmé plus d’un dans la salle.

Dans sa prise de parole, IBK a d’abord placé sa présence sous le signe de la reconnaissance envers les hommes et les femmes qui animent le parti et qui ont eu confiance en lui. Le président IBK a invité les uns et les autres à travailler pour le Mali.

« Si nous avons le même objectif, celui de travailler pour le pays, il n’y a rien que Dieu nous refusera », lance –t-il, avant de répondre aux cadres de son parti qui l’accusent de les ‘’oublier’’ dans les ‘’nominations à des postes’’. ‘’La gestion du pays dont j’ai la charge aujourd’hui, n’est qu’une chose qui m’a été confiée par le peuple et qui n’est point ma propriété. Je dois travailler avec tout le monde et non avec mon parti seulement’’.

« Je ne dois pas nommer tout le monde. Si, je nomme tout le monde, cela veut dire que je n’ai rien compris. Cela veut dire que je contredis Dieu. Tous les enfants du pays me sont égaux. Je dois faire ce qui est mieux pour le pays », lance IBK à l’endroit des responsables du RPM.

Auparavant, dans son exposé sur le thème, parcours du parti, Me Baber Gano a, après avoir parlé de la création du parti, de la première élection présidentielle de 2002 et des difficultés rencontrées, indiqué qu’eux n’ont aucun problème avec IBK et que le parti lui est reconnaissant.

« On ne peut pas mettre sa main entre l’arbre et l’écorce ; on ne peut pas se mettre entre IBK et nous », a exprimé le secrétaire général du Parti qui a demandé à IBK de leur pardonner pour d’éventuels désagréments.

Pour terminer, le président en exercice du parti, Dr Bocari Tréta, a lancé un appel militant à l’ensemble des forces politiques et sociales à la compréhension et à la coopération autour de l’essentiel.

Ousmane MORBA

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :