HIVERNAGE 2019 AU MALI : Des épisodes secs et de fortes pluies attendues

Ce sont les prévisions pluviométriques de Mali Météo pour la saison des pluies de cette année. Nous nous sommes entretenus, le lendemain de la forte pluie qui a inondé la ville de Bamako,  avec Directeur du Réseau d’observations et prévisions météorologiques par intérim, Moussa Touré. Le Responsable  des prévisions à Mali Météo conseille les populations maliennes de suivre les bulletins météorologiques pour être à l’abri de toute surprise au cours de la période hivernale en vue.

La forte pluie du 16 mai dernier n’a laissé personne indifférente dans la capitale malienne. Avec un bilan de 16 morts et des dégâts matériels énormes, cette inondation était considérée sans nul doute comme un signe précurseur du début de la saison pluvieuse 2019.

L’ampleur de la catastrophe a nécessité l’avis des Spécialistes pour les prévisions sur la période hivernale. A l’agence Mali Météo, les prévisionnistes sont formels. Sur toute l’étendue du territoire national, on doit s’attendre à des taux élevés de chaleurs et de fortes pluies durant cette saison d’hivernage. Et cette situation a des conséquences sur la vie des citoyens.

« Il faut noter  des  prévisions de la saison pluvieuse de cette année que le début de la saison sera caractérisée par des épisodes secs importants. Donc, on doit s’attendre justement, entre des épisodes de pluies,  à des taux élevés inhabituels de chaleurs. C’est quelque chose qu’on peut constater. Mais qu’à cela ne tienne, il peut ne pas y avoir des conséquences dramatiques  comme on l’a vu le mois d’avril dernier et ce mois de mai », alerta le Directeur du Réseau d’observations et prévisions météorologiques par intérim à Mali Météo. De ses conseils, les plus exposés à ce phénomène de fortes chaleurs sont les enfants et les personnes âgées.  « Les personnes fragiles de cette situation sont surtout les enfants et les personnes âgées. Ces personnes concernées doivent être protégées. Elles doivent se baigner plusieurs fois par jour et de boire surtout beaucoup d’eau pendant la chaleur. Le seuil est notamment  fixé à 1,5 litre d’eau par jour », prévient notre interlocuteur.

 Outre la forte chaleur, Moussa Touré annonce de fortes pluies aussi. Ces précipitations qui seront consécutives aux épisodes secs.  Et, ce, dès le début de la saison pluvieuse.

«Effectivement, on aura cette année des fortes pluies. Quand les pluies sont séparées d’épisodes secs importants, cela donne une force aux nouvelles pluies. Parce qu’il y a la chaleur résiduelle  dans l’atmosphère, ce qui provoque des fortes pluies et des fortes intensités. En début de saison certainement on peut s’attendre à quelques épisodes. Même  si ce n’est pas à Bamako, mais on doit enregistrer quelques épisodes pluvieux importants sur l’ensemble du pays», a-t-il avisé.

Par conséquent, le Directeur du Réseau d’observations et prévisions météorologiques par intérim à Mali Météo invite l’ensemble des populations maliennes à plus de vigilance et surtout à plus d’attention sur leurs bulletins pour être mieux informé  des tendances météorologiques et climatiques.

« Nous demandons à la population de suivre les informations météorologiques, nous disons beaucoup de choses dans nos bulletins, de l’analyse des phénomènes météorologiques, des séquences probables et aussi des conseils. Donc, j’invite la population à suivre la météo pour être au courant des tendances météorologiques et climatiques », a lancé le Responsable des prévisions de Mali Météo.

Aminata Sissoko

Source: lexpressdumali.com avec Le SOFT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :