Face aux agissements de l’opposition sur le découpage administratif : Abdoul Niang apporte des éclaircissements

Président de l’association ‘’Faso Ni Dambé’’, Aboul Ninag recadre l’opposition et apporte des éclairages sur des questions d’actualité. Sur la question du découpage administratif, il en a largement parlé  lors de la conférence qu’il a animée 2 novembre 2018.

Abdoul Niang a été catégorique : les agissements d’une partie de l’opposition ne visent qu’à instaurer une transition. Selon lui, les opposants continuent à désinformer et inciter les populations à la violence et à ne pas respecter nos institutions.

Avant et pendant les élections, a laissé entendre M.Niang, certains leaders de l’opposition ont tenté de déstabiliser le pays. « Nous avons alerté les populations par rapport aux mauvaises intentions que les leaders de l’URD et ceux d’autres partis politiques de l’opposition voulaient se servir pour mettre le pays dans le chaos. Heureusement les populations ont pu savoir raison gardée et se conduire en bon citoyen», a-t-il lancé.

S’agissant du découpage administratif, M.Niang a tenu à rappeler qu’il figure dans le projet de loi datant depuis 2012.  « Ce projet de découpage administratif a été voté et approuvé par ceux qui crient aujourd’hui au désordre et au boycotte de sa mise en application», a-t-il indiqué.

Profitant de l’occasion, M.Niang dément catégoriquement les informations qui circulent ces derniers temps sur les réseaux et véhiculées par des radios.

Selon le président de ’’Faso Ni Dambé’’, la création des nouvelles régions, cercles et communes n’est qu’une volonté du gouvernement de vouloir donner le privilège aux localités concernées de pouvoir régler certains besoins étatiques sans pourtant passer par Bamako.

Source : l’Expressdumali.com 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :