Décrispation du climat politique : Modibo Sidibé s’engage dans le dialogue

Dans sa démarche pour aider à sortir le Mal de l’impasse, l’ancien premier ministre et président des FARES, Modibo Sidibé, multiplie les échanges avec  les partis et leaders politiques. Aussi, après  le RPDM de Cheick Modibo Diarra, ADEMA association conduite par Mme Sy Kadiatou Sow, l’URD, le  MPR, PARENA … le président du parti FARE a rencontré le mardi 14 mars dernier,  le président du Mouvement pour un destin commun (MODEC), Konimba Sidibé. 

Le président des FARE qui est engagé dans une série de concertations, continue sa démarche, Ainsi, le mardi dernier pendant plus de deux heures, il s’est entretenu  avec le premier responsable du MODEC. Les deux hommes politiques et leurs délégations  ont discuté du Mali, avec des propositions de sortie de crise.

Le président Modibo SIDIBE, a mis l’accent sur l’impératif du dialogue politique  refondateur qui est la seule voie de  sortie véritable pour notre pays. Pour  M Sidibé, les Maliens doivent s’accorder sur la tenue de ce dialogue qui va permettre  de refonder notre pays et repartir sur de nouvelle base, c’est aux Maliens de réfléchir  pour trouver la forme appropriée de sortie de  crise. C’est en cet effet, poursuit l’ancien premier ministre  que les FARE ont déjà entamé la réflexion  en proposant avec un certain nombre d’acteurs  politiques un cadre approprié de réflexion  à savoir le PACTE MALIEN POUR LA REFONDATION, Il s’agit là  qui est une initiative  qui pour engager la réflexion  à propos du dialogue politique  refondateur et d’en fixer les modalités, le fonctionnement, le format, les recommandations ainsi que les garanties de sa mise en œuvre.  Modibo Sidibé estime que cette proposition de Pacte refondateur  est loin  d’être  un calcul  politique, il s’agit uniquement du Mali et de faire en sorte que l’ensemble des Maliens discutent pour sortir  le  pays de cette  situation

Pour, sa part, Konimba Sidibé, a déclaré cette rencontre est d’abord fraternelle pour permettre aux deux partis d’échanger. Aussi, le président du MODEC estime que le dialogue national est nécessaire afin de jeter les bases d’une vraie sortie de crise.  Pour  lui, ce dialogue   doit se dérouler dans un format consensuel qui reste à définir, Il a en outre  assuré que les deux formations (FARE et MODEC) partagent les mêmes  préoccupations qui doivent  être abordés lors de ce dialogue.

S’agissant  de la série de rencontres initiées par le chef de l’Etat,  le leader du MODEC dit espérer qu’il s’agit de  rencontres destinées à baliser le terrain  en posant le cadre précis des  prochaines concertations.

Selon Konimba  Sidibé, le dialogue national s’il ia lieu doit répondre à une question essentielle. : Qui est ce qu’il faut faire  pour sortir le pays de la profonde crise qu’il traverse. ?  Et se mettre d’accord sur  le minimum  de vision commune en  mettant  de côté  les divergences  et  surtout  prendre en compte l’intéret du Mali. C’est pourquoi M Sidibé indique que le véritable enjeu des prochaines concertations  c’est de  poser  des diagnostiques  et proposer des  remèdes …

Mémé Sanogo

source: L’Aube

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :