Célébration de la journée internationale des migrants : La capitale du Kénédougou à l’honneur pour l’édition 2018

A l’instar de la communauté internationale, la journée internationale des migrants a été célébrée, ce mardi 11 décembre 2018 à Sikasso. Le thème retenu cette année est : « Migration avec dignité ». Pour l’occasion, le gouvernement malien a mis un accent particulier sur les initiatives développées pour une meilleure gestion du phénomène. Après la cérémonie de Sikasso, le ministre de tutelle, Yaya Sangaré, a procédé à l’inauguration de l’antenne d’écoute et d’orientation des migrants à Zégoua dans le cercle de Kadiolo, région de Sikasso.

Placée sous le haut parrainage du ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Yaya Sangaré, ce fut une journée riche en couleur : sketch, chants de sensibilisations, panels de haut niveau pour mettre en lumière les initiatives développées par le gouvernement afin d’offrir un cadre idéal aux migrants maliens de tous horizons. Dans son discours, le ministre Yaya Sangaré a rappelé que la migration n’est pas mauvaise en soi mais qu’elle doit se faire dans de bonnes dispositions. “L’intérêt du thème de cette année pour la communauté internationale est de renforcer la protection et le respect strict des droits des migrants au-delà de leur statut” a-t-il ajouté.

Quant au chef de la mission de l’OIM, M. Bakary Doumbia, il a souligné que notre pays demeure une plaque tournante de la migration irrégulière. Selon lui, des migrants de pays voisins transitent en majorité par le Mali. Depuis trois ans, près de 13000 migrants dont 12000 maliens ont été reçus au pays. Doumbia a dressé un tableau sombre de la migration irrégulière avant d’avancer que celle régulière constitue un facteur de développement économique. “Nous devons respecter le choix des migrants. Nous les respecterons en traitant ceux qui font ce choix avec dignité. Nous devons répondre à leurs ambitions en leur donnant des opportunités…” a-t-il conclu.

Notons que la dernière initiative soutenue par le gouvernement malien en faveur des migrants est l’adhésion du pays au pacte mondiale pour les migrations adopté récemment à Marrakech, au Maroc. La célébration de la journée internationale des migrants à Sikasso aura tenu tout son sens, selon les organisateurs. La ville a le taux le plus élevé en matière de population et constitue une zone de transit par excellence de par ses potentialités économiques.

Inauguration de l’antenne d’assistance, d’information et d’orientation des migrants à Zégoua

Après Sikasso ville, cap a été mis sur Zégoua, à une centaine de kilomètres dans le cercle de Kadiolo et à la frontière ivoirienne. Nous sommes mercredi 19 décembre quand le ministre Yaya Sangaré et l’Inspecteur général de police Moussa Ag Infahi, Directeur Général de la Police du Mali, procédaient à l’inauguration de l’antenne d’assistance, d’information et d’orientation des migrants. L’activité rentre toujours dans le cadre de la célébration de la journée internationale des migrants, commémorée tous les 18 décembre. Cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités notamment le maire de la localité Bakary Coulibaly, le représentant du syndicat des transporteurs, Kissima Dabo, le président de l’Association malienne des expulsés, Ousmane Diarra ; le représentant du haut conseil des maliens de l’extérieur, Mamadou Lamine Fall ; le représentant de la CEDEAO, Boncana Maïga ; le préfet de Kadiolo, Mahamar Haidara ; le représentant de l’organisation international des migrants, Bakary Doumbia, entre autres.

Selon le ministre Yaya Sangaré, cette antenne est une partie intégrante du dispositif institutionnel mis en place par les plus hautes autorités pour faciliter la traversée de la frontière à nos compatriotes et aussi maîtriser un le flux migratoire. Elle apportera assistance aux maliens rentrants au bercail. « Je vous la confie solennellement, elle est désormais vôtre et je vous assure de ma totale détermination à être de vos côtés pour fluidifier la circulation des personnes et de leurs biens aux frontières de notre pays ». A-t-il avancé.

Rappelons que dans les jours à venir, les antennes de Sonna, Nara, Kourémalé, Gogui, Diboli, Kayes Dag-Dag et Gao verront le jour et seront opérationnelles à travers les dispositions prises.

IKC envoyé spécial à Sikasso

Source: le Rayon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :