Célébration du 58èmeanniversaire de la Police nationale : En toute pompe

Créée au lendemain de la proclamation de l’indépendance du Pays, la Police nationale a 58 ans. Ces nombreuses années de services rendus, à la faveur de la protection des personnes et leurs biens, méritent une large connaissance du public. Ainsi, le 4 octobre, date de sa création a été retenue, pour la célébration de cet anniversaire. Instituée en 2016, aujourd’hui, elle est à sa 3ème édition.

Célébrée, cette année, sous le thème : «La Police nationale, un creuset de l’unité nationale et de cohésion sociale, une région un quota», la journée a été présidée par le Chef de l’Etat, SEM. Ibrahim Boubacar Keita, Chef suprême des Armées. C’était la présence  du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga, accompagné du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général de division Salif Traoré et plusieurs membres du gouvernement. 

Sous la conduite de son directeur général, Moussa Ag Infahi, l’ensemble des corps  d’armes du pays ont tenu compagnie à leurs frères policiers, pendant cette journée.

Le président de la République, dans son intervention, a dit que notre pays est venu de très loin depuis 2012. Mais au regard des difficultés budgétaires dues à l’insécurité, beaucoup d’efforts ont été  faits dans le renforcement des capacités des agents de sécurité et autres  corps d’armes.

IBK a aussi soutenu que « le Mali démocratique avance, l’autorité de l’Etat est un concept qui se vit par le libre exercice des droits et libertés démocratiques dans un contexte de respect de la loi ….Les forces doivent être préparées à cela. Des forces qui ont compétence, l’expérience des femmes et des hommes entraînés à servir avec fidélité, avec loyauté et compétence et dans tous les compartiments, dans tous les cas de figure peuvent interpeler, que ce soit le maintien de l’ordre public, que ce soit l’agression des personnes…. ».

Auparavant le directeur général de la police, dans son intervention, a rendu un vibrant hommage aux hommes et femmes qui travaillent sous son commandement. Selon lui, ceux-ci ont prêté le serment de donner leur vie pour que règnent la liberté, le développement, l’égalité, en un mot pour que règne le bien être de la population.

De son côté, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a indiqué que les attentes de la population sont  nombreuses envers la police. C’est pourquoi, il a souhaité que ladite journée puisse favoriser un cadre d’échanges entre la police et la population.

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, Salif Traoré fera savoir que c’est un fléau mondial. C’est l’occasion pour lui d’annoncer qu’une unité spéciale appelée force anti-terroriste vient de voir le jour et loge désormais dans son département.

Soulignons qu’au menu de cette journée figuraient des exhibitions de maintien d’ordre, d’interpellations, de protection des hautes personnalités, de patrouilles, de démonstration d’arts martiaux, entre autres.  De même, il y a eu une prise d’armes, un défilé militaire exécuté par une section de la Garde nationale, de la Douane, de la Gendarmerie, des Sapeurs-pompiers de l’Armée de terre et de l’air, le maintien d’ordre du GMS, des motards, GIPN etc.

La journée a également été mise à profit, pour procéder à des remises de kits scolaires aux orphelins de policiers.

Source22 Septembre

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :