Les brèves de L’Observatoire : 501 recrues renforcent les rangs des soldats du feu

501 recrues de la protection civile dont 141 filles ont été présentées au drapeau, le vendredi 30 août 2019, à la place d’armes du Centre d’Instruction de Markala.

Cette cérémonie de sortie a été présidée par le Chef d’État-major de l’Armée de terre, le général de brigade Kéba Sangaré, en présence du Gouverneur de la 4ème région, l’Inspecteur général Biramou Sissoko, du directeur de la protection civile, le colonel-major Seydou Doumbia et de plusieurs autres personnalités civiles et militaires.

Pendant 4 mois, ces recrues ont appris des connaissances militaires techniques et tactiques. Le Directeur du Centre, le capitaine Moussa Arama a félicité les jeunes soldats. Il leur a prodigué des encouragements pour leur spécialisation.

L’Unicef renforcera son assistance au Mali en faveur du respect des droits humains

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA a rencontré dans l’après du jeudi 29 Août 2019, Madame Henrietta Fore, Directrice exécutive de l’Unicef, en marge de la TICAD7 à Yokohama.

IBK et Mme Fore, ont échangé sur l’excellence des relations entre le Mali et l’UNICEF, et également la situation des enfants réfugiés. Cette relation ne date pas d’aujourd’hui. Elle a évolué au fil du temps, en dépit de la grave crise multidimensionnelle que traverse notre pays, avec comme premières victimes les enfants et les femmes. L’Unicef renforcera son assistance au Mali en faveur du respect des droits humains et plus particulièrement celui des enfants. Madame Henrietta est une connaissance de longue date du Président de la République.

L’UNESCO réitère son soutien au Mali dans le domaine de la culture

Le Président de la République, Chef de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, a reçu en audience dans l’après-midi du jeudi 29 Août 2019, la Directrice Générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les Science et la Culture, UNESCO, Madame Audrey Azoulay. L’objet de la visite était de faire avec IBK le tour d’horizon de l’actualité au Mali et également de parler des perspectives de l’UNESCO dans notre pays.

L’UNESCO a beaucoup contribué à restaurer les manuscrits de Tombouctou suite aux actes barbares des jihadistes. Elle contribue également dans l’accompagnement et la valorisation internationale de la riche culture malienne.

L’Unesco continuera à apporter toujours son assistance au Mali dans le domaine de la culture.

Le C.I.C.R réaffirme sa volonté de renforcer ses activités au Mali

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, a rencontré cet après-midi du 29 Août 2019, M. Peter Maurer, Président du Comité International de la Croix-Rouge C.I.C.R. La rencontre qui a eu lieu à Palacio hôtel de Yokohama en marge de la TICAD7, était une occasion pour IBK d’apprécier les activités du C.I.C.R au Mali.

La rencontre a également permis à M. Maurer de faire le point sur les opérations du CICR au Mali, et de confirmer sa volonté de renforcement des activités de secourisme dans notre pays.

 

Très prochainement, le CICR verra comment répondre encore mieux aux besoins des populations maliennes, comment élargir ses opérations et attirer aussi l’intérêt de la Communauté internationale sur les besoins des populations maliennes.

«J’ai reconfirmé au Président de la République notre volonté de renforcer encore davantage nos activités au Mali. Une excellente occasion pour voir l’appréciation et l’intérêt que le Président de la République porte à nos activités » a souligné M. Maurer.

Le Mali et le Benin face à la  question de Sécurité et de développement

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, a reçu en début de soirée ce 29 Août 2019, son homologue du Benin Patrice Talon. Le Président béninois était venu rendre une visite de courtoisie à IBK, en marge de la TICAD7.

 

Le président Talon a déclaré : « Vous savez que nous sommes deux pays frères. La vie en commun entre le Mali et le Bénin dépasse la coopération. Le Mali et le Benin ont des problèmes en commun à régler au plan international, notamment la Sécurité et le développement, qui sont aujourd’hui au cœur de nos préoccupations ».

 

Les ménagères et le charbon de bois en cette période de l’hivernage

Pendant la saison des pluies, sont confrontées à d’énormes difficultés dans les cuisines avec les charbons mouillés. Une situation préoccupante pour les ménagères, car le repas doit être prêt à temps.

Il faut souligner que, la cuisine au charbon de bois présente l’avantage d’une utilisation facile à maîtriser à l’aide des bûchettes et d’allumettes.

Mais qu’en période hivernale, les femmes ont du mal à se procurer du charbon de bois sec, d’où la source de leur souffrance.

Selon certaines ménagères, ce calvaire du charbon mouillé en période d’hivernage est dû aux vendeurs, car la conservation fait défaut. C’est ce qui explique, pour elle, le fait que les femmes n’ont plus accès aux charbons de bois secs.

On peut dire que ces ménagères utilisatrices de charbon passent jusqu’à deux heures assises autour de leurs fourneaux pour allumer le charbon tellement mouillé.

D’autres pensent que pour avoir un goût unique dans la cuisine, il faut utiliser le charbon de bois comme combustible pour afin de faire cuire les aliments.

Dès lors, Il faut donc trouver des solutions pour s’en sortir. Selon Une ménagère, elle achète deux à trois sacs de charbons qu’elle conserve jusqu’à l’hivernage pour ne pas avoir des difficultés.

Naissance d’une nouvelle section syndicale de la Protection civile du Mali

Le mercredi, 28 aout dernier, au siège de la Centrale démocratique des travailleurs du Mali, a eu lieu la cérémonie de lancement officiel de la nouvelle section syndicale des agents de la Protection civile du Mali.

Affiliée à la Centrale démocratique des travailleurs du Mali, avec pour Secrétaire général, le sergent-chef, Karim Guilavogui, la nouvelle section syndicale de la Protection civile bénéficie déjà du soutien et de la mobilisation de plusieurs soldats du feu dont la grande majorité serait opposée à l’existence de certaines pratiques malveillantes au sein de la corporation. Ils veulent, à travers cette nouvelle section syndicale, exiger la prise en compte de leurs préoccupations qui ne sont autres que la justice et la reconnaissance du mérite.

«Ce syndicat est mis en place à cause de trois maux : l’injustice, l’égoïsme et la méchanceté. C’est sur cette base que les sous-officiers et les sapeurs-pompiers du rang de la Protection Civile du Mali ont décidé de mettre en place cette entité pour le dialogue social et la défense des droits des fonctionnaires de la Protection civile du Mali.

Aucune main invisible n’est derrière ce mouvement syndical. C’est une prise de conscience de notre part car nous estimons que nous ne sommes pas pris en charge à hauteur des souhaits»,  a indiqué le sergent-chef, Karim Guilavogui, Secrétaire général de la nouvelle section syndicale de la protection civile.

Selon ses initiateurs, quelques jours avant sa mise en place, les membres de la nouvelle section syndicale ont été victimes de pressions et d’intimidations de la part de leur hiérarchie qui s’était farouchement opposée à l’initiative.

À les en croire, certains de leurs collègues, membres de la nouvelle section syndicale, ont été brusquement affectés. C’est dire que le nouveau-né a été accouché dans la douleur.

La Rédaction

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :