Pour une bonne information sur la Santé sexuelle et reproductive : AfriYAN Mali outille les jeunes des régions sur une utilisation judicieuse des réseaux sociaux

AfriYAN Mali outille les jeunes des régions sur une utilisation judicieuse des réseaux sociaux

Depuis le 4 octobre dernier, la branche malienne du Réseau Africain des Adolescents et Jeunes (AfriYAN Mali) initie des sessions de renforcement des capacités au profit des jeunes de l’intérieur du Mali sur l’utilisation plus judicieuse des réseaux sociaux dans la vulgarisation de la bonne information en matière de Santé Sexuelle et Reproductive. Soutenues financièrement par l’UNFPA Mali et le fonds français MUSKOKA, avec l’accompagnement de l’Association pour le Soutien du Développement des Activités de Population (ASDAP Mali) ces formations concernent 300 jeunes issus des localités de Bougouni, Sikasso et Koutiala.

L’occasion était également mise à profit pour la projection de la Série Educative « C’est la VIE » qui sensibilise sur les thématiques liées à la santé sexuelle et reproductive. Les cibles de ces séances de sensibilisation sont les jeunes, les autorités locales et religieuses. Au cours des échanges, il s’agissait également de faire la promotion des actions menées par AfriYAN Mali sur ces différentes thématiques.

A travers ces sessions, l’ambition visée par AfriYAN est de former des jeunes de l’intérieur à l’utilisation judicieuse des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce, afin de vulgariser les bonnes informations sur la santé sexuelle et reproductive, la planification familiale, etc. En clair, l’objectif de ces formations est de contribuer au renforcement des capacités des jeunes dans le domaine de l’utilisation des réseaux sociaux pour le partage de l’information structurée et adaptée en matière de SSR/DSR aux ados et aux jeunes à l’effet de susciter un réel changement de comportement.

Au moins 300 jeunes seront formés pendant 6 jours à l’utilisation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Google Plus, YouTube etc.) et des plateformes de communication comme Messenger, WhatsApp, Imo, Viber pour une sensibilisation accrue des ados et des jeunes. Pendant ces journées, les jeunes seront familiarisés avec les notions élémentaires de la santé de la reproduction, les différentes méthodes contraceptives, afin de promouvoir la planification familiale à travers le pays, voire le continent africain. Et cela, à l’aide des Technologies de l’Information de la Communication (TIC).

A la fin de la formation, chaque participant doit être capable de créer et animer un compte sur les réseaux sociaux, de créer et gérer un blog afin d’y produire fréquemment du contenu de qualité. L’objectif ultime de ces démarches est de faire le plaidoyer sur la santé sexuelle et reproductive ainsi que de promouvoir la Planification Familiale. A noter que des débats très instructifs et enrichissants ont été animés sur les avantages et les inconvénients des réseaux sociaux. Pour permettre aux participants de mieux maitriser les astuces de l’utilisation efficace des réseaux sociaux, chacun a été doté d’un ordinateur ou d’un Smartphone.

Ainsi, ces formations ont permis aux participants de renforcer leurs capacités pour une utilisation avisée des nouvelles technologies de l’information et de la communication afin d’influer sur les décideurs politiques et sociaux et pour engager leurs pairs par leurs messages et actions.

Mohamed Idal El Ansary

source: lexpressdumali.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :