BIM- Sa : Les signaux d’une banqueroute

N’y tentez plus de faire un retrait à l’un de ces guichets automatiques de la BIM. Sa. Les machines n’ont plus rien à vous donner, par contre l’argent, demandé  est relevé sur votre compte. De véritables robots qui vous volent. Le vol par voie numérique ? Et bien oui, c’est désormais possible à la Banque internationale pour le Mali.

Les guichets automatiques de la BIM.sa ne donnent plus de sous. Et pas pour cause de pannes techniques. Les machines fonctionnent bien,  reconnaissent  la carte GIM du client et parviennent même à faire le relèvement sur son compte bancaire, mais seulement l’argent ne vient pas. Il parait qu’il n’y a pas un rond dans la caisse secrète que dispose ce robot. La banqueroute !

Beaucoup de clients en ont déjà fait les frais.  Si les plus gentils  ont tenté de pardonner à la banque et attendre réparations, d’autres  ont tout simplement décidé de se retirer de la BIM.sa. et  porter plainte pour  escroquerie.  Le délai de réparation est 15 jours et consistent à faire ‘‘remettre à sa place’’ dans le compte du client  l’argent volé par la machine. 

Comme seule excuse, la direction fait savoir aux clients  qu’il s’agit des pannes techniques : ‘‘S’il ne s’agit que pannes techniques comment ces robots  parviennent à faire des prélèvements après avoir reconnu les cartes GIM, c’est le contraire qui devait être normalement produit en cas de panne’’, rétorque ce client qui parie qu’il manque de la liquidité à la BIM-sa qui tend vers une faillite certaine.

Une faillite certaine ? On est tenté de le croire car  à la date d’aujourd’hui beaucoup d’agences BIM.sa, à l’image de celui du Rond Point Gabriel Touré, ne fonctionnent plus, définitivement fermées ! Ce, au moment où d’autres banques ont le souci de renforcer leurs implantations à Bamako et à l’intérieur du pays.  A  cela  s’ajoute les difficultés  des clients  à  avoir  des  prêts.

Encore, tous les  clients de la BIM-Sa  se plaignent d’un autre système de vol désormais à cette banque. De quoi s’agit-il ? En dehors des agios, des clients se voient prélever illégalement chaque mois  des  petites  sommes sans raison valable

…Et un accueil trop insolent

Dans pareilles circonstances, c’est le personnel de l’établissement qui doit contribuer à consoler la douleur des clients. Malheureusement c’est tout le contraire à la BIM.sa, cet établissement bancaire tristement  célèbre dans le passé par le manque crucial de gentillesse de la part  de ses agents.

Accueil insolent à la BIM.sa,  nous en avons été témoin en début de semaine dans une agence BIM-Sa. Un client  qui voudrait  tout simplement savoir combien de pays couvre la carte  GIM de la Banque n’a pas pu avoir de réponses concrètes de la part du personnel de cette agence.  Pis, il sera renvoyé tel un mal propre avec bien, bien entendu, des mots déplacés : ‘‘Va lire sur cette fiche là-bas à l’entrée’’,  lui  a répondu  un agent qui, en réalité, n’avait pas de réponse concrète en tant que employé.  De ce fait il faut juste conclure que  le personnel de la banque est à l’image de la structure elle-même : Le temple de la médiocrité ! Est-ce  les signaux d’’une banqueroute ? Tout porte à le  croire…

SourceLa Sirène

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :