Arrestation des trois journalistes de maliactu : La Maison de la presse sur ses grands chevaux

La Maison de la presse a condamné samedi avec la dernière rigueur l’arrestation des trois journalistes de MaliActu survenue la semaine dernière. Elle appelle les journalistes à la retenue et compte mener une lutte implacable à cette situation.

Même si Aliou Hassèye et Issa Hassèye ont recouvré la liberté, Salif Diarrah, directeur de publication de Mali Actu reste en garde à vue à la brigade des mœurs et va comparaître aujourd’hui devant le Tribunal de la Commune III. Cette arrestation va à l’encontre de la liberté de la presse. “Nos confrères de Mali Actu ont été embarqués à partir de leur siège par des hommes armés. Ils ont emporté leur équipement de travail avec eux sans un mandat ni convocation”, a expliqué Ramata Diaouré de la Maison de la presse.

La Maison de la presse par la voix de son président, Dramane Aliou Koné, en conférence samedi à Bamako, a condamné avec rigueur l’arrestation musclée des journalistes de Mali Actu qui exerçaient leurs fonctions. Toutefois, la Maison de la presse appelle à la retenue de la part des journalistes. Elle exige la libération sans condition de Salif Diarrah et compte mener une lutte acharnée pour mettre fin à ces pratiques dont sont victimes les hommes de médias.

Le président de la Maison de la presse a demandé aux journalistes de rester unis et solidaires.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Source: l’indicateur du renouveau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :