4e Conférence Nationale du parti CODEM : Son Leader déclare que le pays va mal

Le 23 mars 2019,  la Maison des Aînés de Bamako a abrité la 4e  conférence nationale du parti CODEM. C’était à la présence du Président du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM),  Houssaini Amion Guindo dit Poulo; des membres des sections de l’intérieur du pays et de la diaspora et des Représentant d’autres partis politiques amis et alliés.

Après avoir observé une minute de silence en souvenir des vaillants soldats tombés sur le champ de l’honneur,  Guindo a félicité et remercié tous ceux qui ont porté leur choix sur lui lors des élections présidentielles du 29 juillet dernier à l’issue desquelles son parti est venu au 5e  rang avec un taux de 3,89℅ sur 27 candidats.

Selon le Président de la CODEM, « cette assise offre l’opportunité aux Responsables venus des comités de base de procéder à une analyse approfondie de notre parcours de l’élection présidentielle à nos jours», a-t-il expliqué.

M.Guindo a souligné aussi que la CODEM s’est opposée à la prorogation illégale et illégitime du mandat des Députés et le projet de découpage administratif non partagé par les populations concernées, avec la création de la Coalition des Forces Patriotes ( COFOP) .

L’ancien Ministre des Sports suggère que pour sortir le pays de la  crise, trois pistes de solution d’urgence doivent être suivies. Il s’agit notamment d’un message d’urgence du Chef de l’Etat à la nation de la tenue des législatives dans les délais avant toutes autres élections et de l’organisation d’un dialogue national inclusif qui conduira aux réformes sans aucune précipitation.

Le Président du parti CODEM a également parlé de la crise sociale actuelle. Il affirme que le manque de confiance radicalise tous les secteurs syndicats du pays et que le Gouvernement ne respecte pas ses engagement . «Tous ont connu des moments de cessation de travail qui ont négativement impacté sur le quotidien des Maliens. Le Peuple croule également sous le poids de la cherté de la vie ; bref, le pays va mal», a t-il laissé entendre.

Mambé Touré

source: Le Véridique

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :