Absence de sécurité à l’aéroport Bamako- Senou : Une complicité ?

Des passagers d’air Mauritanie ont été surpris par l’absence des agents de sécurité à leur arrivée à l’aéroport international Bamako-Sénou. Du coup, un passager a filmé les box d’enregistrement et mis la vidéo sur les réseaux sociaux. Un fait étrange qui pousse certains observateurs à penser à une complicité entre les agents de l’aéroport et certains grands trafiquants de drogue.

Le 06 novembre 2019, aux environs de minuit, l’aéroport international de Bamako était sans ses agents de sécurité.  Ce qu’à constater les passagers de Air Mauritanie en provenance de Brazzaville.

Sur place, un passager a réalisé illico presto une vidéo sur les box d’enregistrement et publié sur les réseaux sociaux pour montrer l’insécurité qui règne sans la présence des forces de sécurité.

Dans cette vidéo, l’homme reste interloqué : «Vous voyez, à l’aéroport de Bamako, on arrive à minuit. Voilà, il n’y a pas de policiers ni rien, la porte était fermée. Haaaa !!!! Ça c’est un aéroport ! Je comprends menant pourquoi… Emérite ne voulait pas venir. Là, on est obligés de passer parce qu’il n’y a personne ».

Informé, le Directeur national de la police des frontières a, à travers un communiqué de presse, affirmé que «le vol  Air Mauritanie a atterri à l’aéroport international président Modibo Keïta Senou à 00 heures 11 minutes alors qu’il était prévu pour 1heures 20 minutes ». Selon lui, les portes étaient fermées conformément aux procédures de sécurité aéroportuaire à l’arrivée d’Air Mauritanie.

Toujours selon lui, sans se référer à la police, un agent de la direction de aéroport  s’est permis d’ouvrir la porte avec sa carte magnétique en violation de la procédure précise.

Pour le Directeur de la police des frontières, c’est un acte mécontent de filmer et de partager la vidéo. Par conséquent, il  a invité aux respects des procédures  et  assuré que les mesures seront  prises à l’interne pour que de pareil incident ne se reproduise plus.

Le lendemain, le ministre en charge de la sécurité et son homologue des transports ont effectué une visite  à  l’aéroport dans le but de rencontrer les responsables de la plateforme pour leur parler et faire le bilan de la situation. A la suite de cette rencontre, tous les agents concernés qui étaient en poste seront punis, a promis le Ministre de la sécurité.

Pour bon nombre de populations, ce fait n’est pas anodin.

« C’est peut être un coup qui serait préparé par la police en complicité avec l’avion en question, qui est arrivé plutôt que prévu pour pouvoir faire rentrer  certaines marchandises comme des drogues », admet un citoyen qui reconnait que pour bien réussir le coup, il fallait obligatoirement faire dégager les forces de sécurité sur les lieux.

« Les explications du Directeur national de la police des frontières n’étaient pas convaincantes », ajoute un autre citoyen.

Comment un aéroport de renommé international doit être abandonné alors qu’il doit toujours être surveillé par les forces de sécurités à tous les niveaux ?, interroge-t-on.

 Hawa TRAORE, Stagiaire

Source: lexpressdumali.com avec Le SOFT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :