Fermement attaché à la réussite de la campagne agricole 2019-2020, le Ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, se montre vigilant sur des cas de menace pouvant réduire les productions agricoles attendues.

Informé de la présence des oiseaux granivores dans la zone de Niono, le Ministre de l’Agriculture a effectué une visite de terrain afin d’apporter un début de solution.  Sur le terrain, après avoir constaté les dégâts causés par les oiseaux granivores, dans les champs, le Ministre a pris la menace au sérieux. Ainsi,  il a décidé de débloquer  sur le budget de son département un montant de plus de 600 millions de FCFA pour freiner la menace granivore.

A Niono, les équipes techniques de l’office de protection des végétaux, avant l’arrivée du Ministre dans la zone,  étaient sur le terrain pour lutter contre ces oiseaux et protéger autant que possible les productions agricoles.

Un ministre de terrain

Dans la zone office du Niger, au terme de sa tournée à Ké-Macina et Kolongo, Baba Moulaye en compagnie du Président directeur général de l’Office du Niger a procédé au lancement de la récolte du riz, en donnant le premier coup de faucille.  Le patron du monde rural s’est réjoui de l’état des champs de riz qui, selon lui, présage d’une bonne production agricole.

Auparavant, il avait échangé avec les notabilités et les encadreurs pour s’acquérir des conditions de travail des paysans afin de trouver des solutions.

Constamment sur le terrain en contact des paysans, le Ministre de l’agriculture, après Ségou s’est rendu aussi en première région. A Kayes, il a pu constater la pratique de nouvelles techniques de cultures du sorgho, maïs et arachide. Ces cultures adaptées à de nouvelles techniques sont à un niveau encourageant et de bons rendements en perspective.

Ousmane MORBA

Source: lexpressdumali.com avec L’Observatoire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

%d blogueurs aiment cette page :